Quand un film provoque des évanouissements et des vomissements

Julia Ducournau aime décidément créer le malaise à Cannes. Après Grave en 2016, la projection de son nouveau film, Titane, a choqué de nombreux spectateurs.

En 2016, Julia Ducournau présentait son premier long métrage à la 69e édition du Festival de Cannes. Grave suit le parcours de deux sœurs qui ont une envie irrésistible de cannibalisme. Sur la base de ce petit résumé, on comprend vite que le film d’horreur possède son lot de scènes traumatisantes. L’œuvre de Ducournau crée le malaise sur la Croisette et fait ensuite couler beaucoup d’encre. Dans sa tournée mondiale, elle fait perdre connaissance à plusieurs spectateurs. D’abord au Festival de Toronto en septembre 2016, puis dans une salle de Los Angeles après sa sortie aux États-Unis en mars 2017. Malgré ces incidents à répétition, Grave a obtenu une réception critique et publique assez favorable.

Un extrait de Titane
Capture YouTube

Cette année, la cinéaste française a effectué un retour remarqué sur la Croisette. Son second long métrage a non seulement remporté la Palme d’or, il a aussi suscité de vives réactions lors de sa projection le 13 juillet dernier.

A lire aussi : Netflix : les nouveautés d’août 2021

Des évanouissements et des vomissements pendant la projection

Titane fait découvrir un Vincent Lindon totalement transformé. L’acteur interprète un sapeur-pompier à la recherche de son fils disparu depuis une dizaine d’années. Sa rencontre avec une danseuse et tueuse en série va complètement bouleverser son quotidien. Comme son prédécesseur, le film est très violent et gore. Une formule qui est une réussite puisque Julia Ducournau a de nouveau remporté un joli succès critique. Mais une fois encore, elle aura éprouvé le public de Cannes.

Plusieurs personnes ont précipitamment quitté la salle pendant la projection, raconte Le Figaro. Elles ont été victimes de malaise. Certaines ont eu une crise de nerfs. Les pertes de connaissance et les vomissements étaient également au rendez-vous.

A lire aussi : Netflix : les 10 films et séries les plus populaires de la semaine (Mes Premières Fois, La Cuisinière de Castamar…)

Dérangeant, mais le public est conquis

« Je n’ai jamais vu de ma vie un film aussi violent, aussi abject, aussi horrible », a confié une spectatrice au micro du site AlloCiné. « Je suis choquée, c’est impensable de réaliser ce genre de choses », s’est indignée une autre à la caméra de BFMTV. Les hommes qui ont habituellement un seuil de tolérance plus élevé n’ont pas caché leur malaise en pleine séance. Un spectateur raconte même avoir eu envie de vomir et de partir.

« La réalisatrice signe un puissant film de genre et transgenre, avec Agathe Rousselle en créature hors norme et Vincent Lindon en pompier bodybuildé », a écrit Clarisse Fabre du journal Le Monde. Sorti en salle le 14 juillet dernier, Titane a obtenu une note de 3,6 sur cinq sur le site AlloCiné.

De nombreux spectateurs ont également confié avoir adoré la réalisation de Julia Ducournau.