Quand un sourire apparaît dans Google Maps

Google Maps est connu pour les nombreux messages cachés qu’il abrite, des messages le plus souvent laissés par des entreprises ou des particuliers.

Les instances gouvernementales, elles, sont bien entendu moins familières de la chose. Logique, puisqu’elles sont censées faire preuve du plus extrême et administratif sérieux.

Quel charmant sourire ! (crédits Google Maps)

Quel charmant sourire ! (crédits Google Maps)

Toutefois, il arrive parfois que les choses ne se passent pas comme prévu et c’est précisément le cas ici.

Un sourire dans Google Maps

Si vous utilisez Google Maps pour vous rendre au-dessus de la base des forces canadiennes Cold Lake et que vous activez ensuite la vue par satellite, alors vous aurez la surprise de découvrir un sourire tracé sur l’une des pistes de la base militaire. Un sourire situé non loin des quartiers opérationnels.

Très imposant, le sourire en question s’étire sur une trentaine de mètres de large et à peu de choses près la même chose en hauteur. Il peut ainsi être vu depuis le ciel.

Alors bien sûr, on ignore qui est l’auteur de ce dessin, mais il semblerait que ce sourire soit assez récent. D’après la légende de la vue, cette carte satellite aurait en effet été fournie à Google cette année, en 2020. Airbus en serait d’ailleurs le fournisseur.

Un dessin de 30 mètres de large tracé sur la piste d’une base militaire

Reste en tout cas que ce message prête volontiers à sourire. Bien plus que cet autre message évoqué dans ces lignes le mois dernier. Tracé dans une rue de Copenhague, ou plus précisément sur le toit d’un immeuble de la ville, il invite en effet les personnes consultant la carte à… lâcher une bombe sur la zone.

Mais au final, celui qui détient la palme n’est autre que ce QR Code. Situé sur le toit d’une boutique basée en Hongrie, il est en effet visible du ciel et il fait donc office de très bon coup de pub pour le magasin associé. Ou du moins et il aurait pu l’être. Malheureusement, le QR Code ne renvoie à rien de concret et il n’est ainsi pas reconnu par les applications spécialisées.

Ce qui est, au final, très regrettable compte tenu du mal que se sont certainement donnés ses auteurs.

Mots-clés googlegoogle maps