Quand une candidate des Marseillais insulte la police sur Instagram

Si vous êtes fans de télé-réalité, vous n’avez certainement pas raté le buzz suscité par la séparation d’Alix Desmoineaux et Benji Samat, le célèbre couple des Marseillais. Alix a refait parlé d’elle il y a quelques jours mais pour d’autres raisons.

Tout le monde sait que la jeune femme n’a pas sa langue dans sa poche et elle l’a une fois de plus prouvé. Le 14 mai 2020, la candidate de télé-réalité s’est emparée d’Instagram pour pousser un coup de gueule contre les forces de l’ordre dans sa story. Les choses ont vite dérapé et Alix a fini par insulter la police dans sa vidéo.

Les gyrophares d'une voiture de police

Crédits Pixabay

« C’est fou de toujours contrôler des Noirs et des Arabes, bande de fils de p***e. Désolée pour la vulgarité. » peut-on l’entendre dire.

Une vidéo qui n’est pas passée inaperçue

Si vous n’avez pas vu la vidéo d’Alix, vous vous demandez sûrement ce qui l’a poussée à tenir de tels propos. Eh bien, la candidate de télé-réalité, connue pour son fort tempérament, s’est indignée à cause d’un contrôle routier dont elle a été témoin.

Sa vidéo n’est pas passée inaperçue. La jeune femme est suivie par près de 2 millions de personnes sur les réseaux sociaux. Ses propos ont fini par attirer l’attention du bureau du syndicat policier Unité-SGP-FO.

Alix Desmoineaux s’expose-t-elle à des poursuites judiciaires ?

Yves Lefebvre, le secrétaire général d’Unité-SGP-FO, s’est insurgé face aux propos tenus par Alix sur les réseaux sociaux.

« Je ne peux pas accepter la diffusion de tels propos sur les réseaux sociaux, ces derniers mettant en exergue la haine à l’encontre des forces de l’ordre, laissant ainsi penser que ce ne sont que des propos vulgaires alors que ce sont avant tout des propos délictueux à l’encontre de notre institution et de celles et ceux qui la représentent. » a-t-il déclaré.

Yves Lefebre a poursuivi en demandant au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner « de tout mettre en œuvre pour rechercher et interpeller les auteurs de ces publications absolument intolérables » afin qu’ils soient « traduits devant la justice pour outrage et incitation à la haine contre les représentants des forces de l’ordre. »

Pour le moment, ni Alix, ni Christophe Castaner, n’a réagi à la polémique. Affaire à suivre…

Mots-clés instagram