Quand une chaîne coquine émet sans autorisation

La chaîne porno Libido TV a diffusé illégalement ses contenus sur les satellites Astra de la SES pendant un an et demi. D’après nos confrères du site Télé satellite numérique, sa concession a expiré le 31 décembre 2019. Depuis cette date, l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (ALIA) n’a cessé de rappeler la chaîne à l’ordre, sans grand succès.

Voyant que Libido TV continuait d’opérer dans l’illégalité, l’ALIA a récemment décidé de passer à l’acte. Elle a fait savoir à travers un communiqué publié le 18 juin 2021 que le ministère des Communications et des Médias condamnait le Groupe 555, propriétaire de la chaîne, au paiement d’une amende de 25 000 euros. La société appartenant au Français Christian Bartoli est accusée d’avoir « enfreint de manière manifeste, grave et sérieuse » les dispositions de la loi modifiée de 1991 sur les médias électroniques.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

Notons que Libido TV est disponible dans les offres Canal+ dans le pack optionnel +18 XPERIENCE.

Un dossier incomplet

Dans son communiqué, l’ALIA explique que le Groupe 555 n’a pas renouvelé la concession pour le service Libido après qu’elle ait expiré le 31 décembre 2019. On apprend que le renouvellement ne s’est pas fait à cause d’un dossier incomplet. Pendant un an et demi, le Groupe 555 n’aurait rien fait pour remédier à ce problème.

« Une demande de renouvellement par le Groupe 555 (qui doit faire l’objet d’un avis de l’Autorité) a été adressée au Service des médias et des communications du gouvernement en février 2020. Cependant, elle était dépourvue des pièces justificatives requises et n’a pas été complétée par la suite », lit-on.

A lire aussi : Invasion, la série SF qui va vous donner envie de reprendre un abonnement à Apple TV+

Les problèmes s’enchaînent pour le Groupe 555

Avant l’annonce de cette sanction, les dirigeants de l’ALIA se seraient déjà entretenus avec l’avocat du Groupe 555 à plusieurs reprises. D’après les sources, cette décision remonterait au 31 mai 2021. Si la société de Christian Bartoli enfreint d’autres lois, elle risque gros. La loi veut en effet que l’amende de 25 000 euros soit doublée en cas de récidive.

Décidément, les problèmes s’accumulent pour le Groupe 555. Avant cette affaire, on sait que les dirigeants de la société auraient eu des démêlés avec le fisc. Notons que ces derniers ont lancé la chaîne Libido TV en 2011.

Pour l’heure, la société ne s’est pas exprimée au sujet de la sanction qui lui a été infligée.