Quand une chaîne de télévision demande à Google de déréférencer l’adresse 127.0.0.1

TRK, une chaîne de télévision ukrainienne, a fait une demande pour le moins surprenante à Google. Elle a en effet demandé au géant de la recherche de désindexer… l’adresse 127.0.0.1. Il fallait y penser.

Google s’est pendant longtemps contenté de parcourir et d’indexer le web, sans tenir compte de la nature même des pages référencées. Au début du moteur, il arrivait ainsi fréquemment de tomber sur des contenus piratés en lançant quelques requêtes bien senties.

L'adresse 127.0.0.1 n'est pas tout à fait comme les autres
Crédits Fredzone

Cela n’a bien entendu pas été du goût des ayants droit, ni même des organes exécutifs et législatifs. Des lois ont donc été votées afin de permettre aux titulaires des droits d’un contenu de demander le déréférencement d’un contenu jugé comme illégal.

A lire aussi : Les sites pirates de streaming d’animes dans le collimateur d’un avocat

Mais c’est quoi l’adresse 127.0.0.1 ?

Google reçoit des centaines de milliers de ces demandes chaque année. Et la plupart du temps, elles n’ont rien de bien folichon. Il en va cependant tout autrement de celle adressée par TRK, une chaîne de télévision basée sur le territoire ukrainien.

Comme le rapporte TorrentFreak dans un article publié ce week-end, cette chaîne a en effet adressé une demande de déréférencement à Google. Demande visant une adresse IP particulière : 127.0.0.1.

Si vous n’êtes pas familier de la chose, alors il faut sans doute rappeler qu’une adresse IP correspond généralement à une machine. Votre PC, par exemple, dispose de sa propre adresse IP lorsqu’il se connecte à un réseau, ce qui permet de l’identifier plus facilement. Même chose pour votre smartphone ou même pour le serveur sur lequel sont installés les sites que vous fréquentez.

127.0.0.1 est donc une adresse IP, mais elle est un peu particulière puisqu’elle est utilisée pour désigner la machine locale.

A lire aussi : Zone-Téléchargement est de retour

Une DCMA incongrue

Concrètement, cela veut dire que lorsque vous tentez d’accéder à cette adresse IP depuis votre ordinateur, alors ce dernier va chercher à accéder… à lui-même.

Vous l’aurez du coup compris, mais cette demande n’a clairement aucun sens… du moins pas sur le plan technique.

En réalité, et comme l’expliquent nos confrères, la demande de DMCA n’a pas été directement émise par la chaîne TRK, mais par son partenaire Vindex, à partir d’une recherche effectuée par ce dernier. En scannant le réseau des réseaux, ce dernier a en effet identifié automatiquement un contenu répréhensible situé à l’adresse 127.0.0.1… soit sur un de ses PC ou un de ses serveurs.

Il a donc généré une demande automatique pour demander à Google de déréférencer l’IP détectée…

Ce qui, d’une certaine manière, rappelle un peu l’histoire de l’arroseur arrosé.

Mots-clés google