Quand une internaute vous fait visiter son appartement sur Google Street View

Google Street View cache de nombreuses perles et celle-là en fait très clairement partie. Une certaine Sheryl Reedy s’est en effet amusée à photographier son appartement avec une caméra à 360°… et à partager ses diaporamas sur le service afin de nous permettre de le visiter.

Sheryl Reedy est originaire des Etats-Unis, et plus précisément de la ville de Galesville, dans le Wisconsin. Une petite ville calme située dans le comté de Trempealeay et qui comptait moins de 1 500 habitants lors du recensement de 2010.

Bienvenue chez eux
Image par Robert Fotograf de Pixabay 

Un endroit calme, isolé et qui a pour particularité d’abriter un lac.

Une visite virtuelle d’un appartement du Wisconsin

Sheryl, donc, s’est curieusement mise en tête de partager son quotidien, et plus précisément son appartement, avec l’ensemble des internautes.

Elle s’est donc procuré une caméra capable de capturer des panoramas à 360° et elle s’est déplacée à travers son appartement afin de capturer des photos de chacune de ses pièces. Elle a ensuite combiné ces clichés pour créer une visite virtuelle des lieux et en faire profiter toutes les personnes fréquentant Google Maps.

Accessible par le biais de ce lien, cette visite guidée vous invite donc à entrer dans l’intimité de la jeune femme. Une artiste, visiblement.

Une erreur, un trait d’humour ou une campagne marketing ?

En déambulant dans son salon, on peut en effet noter la présence d’une batterie et d’un piano, que doivent très certainement beaucoup apprécier ses voisins. Un bureau équipé d’une imprimante poussiéreuse se trouve un peu plus loin, dans l’angle opposé de la pièce. Et en poursuivant plus loin la balade, on peut également trouver une buanderie avec une machine à laver, un sèche-linge et un congélateur.

L’appartement semble en revanche avoir été totalement dépersonnalisé. Peu importe l’endroit où se porte le regard, on ne trouve aucun effet personnel en dehors d’un étendoir oublié dans la buanderie.

Google Street View intéresse aussi les communicants

Plus étrange, en se rendant sur le profil de Sheryl, on peut voir d’autres panoramas similaires, des panoramas capturés cette fois dans ce qui ressemble à des bureaux. Il semblerait donc que notre héroïne du jour ne s’en soit pas tenue à son appartement.

Bien qu’il soit difficile de déterminer les motivations de Sheryl, il peut être utile de rappeler que Google Street View n’intéresse pas que les internautes. Certains publicitaires s’y sont mis et on se souviendra notamment de cette étonnante visite d’une fausse distillerie datant de la prohibition. Une visite qui a profité d’un soin tout particulier au niveau de la mise en scène et qui avait été élaborée avec un objectif purement commercial par une entreprise spécialisée du secteur.