Quand une tempête dévoile une ancienne forêt pétrifiée et submergée depuis 4 500 ans

Les vestiges du passé réapparaissent souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Souvent, ce sont les manifestations des forces de la nature comme les tempêtes et les orages, et même les tremblements de terre, qui permettent à des sites ou à des constructions antiques de réapparaître en plein jour. C’est ce qui est arrivé récemment à Llanrhystud, au Pays de Galles, lorsque la tempête Francis a fait ressurgir une forêt pétrifiée qui date de plus de 4500 ans.

Selon les informations, il est assez courant de voir réapparaître la forêt pétrifiée à Borth, Ceredigion, après le passage d’une tempête. Mais cette fois-ci, les arbres anciens ont réapparu à 21 km vers le sud. Ainsi, les chercheurs n’ont pas tardé à mener des tests dans le but de connaître l’âge exact du site.

Crédits Pixabay

D’après le Dr Hywel Griffiths, de l’Aberystwyth University, et travaillant au sein d’un projet de recherches chargé du suivi du changement de l’environnement côtier, cette découverte est « à la fois excitante et inquiétante ».

Pourquoi faut-il s’inquiéter ?

Le Dr Griffiths a indiqué que cette découverte présentait un intérêt certain puisque c’est une preuve de plus de l’existence des processus de changement climatique. Cependant le scientifique n’a pas caché son inquiétude face à ce phénomène. Selon lui, on assiste de plus en plus à ces changements au niveau du paysage. Cela vient du fait que les tempêtes et les orages qui constituent la cause de ces changements deviennent de plus en plus fréquents.

À lire aussi : La forêt albinos de Californie, une énigme qui persiste

La forêt pétrifiée dans l’histoire

D’après les historiens, l’on a commencé à associer la forêt pétrifiée à un mythe datant du 17e siècle concernant une civilisation engloutie du nom de Cantre’r Gwaelod ou Sunken Hundred. La légende raconte que ce royaume aurait été englouti par la mer lorsque Seithenyn, le gardien de la défense maritime, a oublié de fermer le portail.

En ce qui concerne la forêt pétrifiée retrouvée à Llanrhystud, elle n’aurait encore jamais été enregistrée. D’après l’historien Gerald Morgan, cette découverte va venir enrichir nos connaissances sur les nombreuses forêts pétrifiées qui ont été retrouvées tout le long de la côte du Pays de Galles.

Il est possible que d’autres forêts anciennes soient encore ensevelies quelque part dans la région. À défaut de pouvoir effectuer des excavations proprement dites, on peut toujours attendre que les phénomènes naturels comme les tempêtes contribuent à les faire réapparaître.

À lire aussi : Une forêt engloutie retrouvée au large de l’Alabama