Quatre volontaires vont passer 180 jours dans une capsule spatiale chinoise

La Chine s’intéresse beaucoup aux voyages spatiaux en ce moment et elle a bien l’intention d’envoyer elle aussi des hommes et des femmes sur notre planète ou même dans d’autres systèmes stellaires dans les années qui viennent. Elle recrute d’ailleurs des volontaires pour tester une toute nouvelle capsule destinée aux voyages dans l’espace.

Comme toutes les autres puissances spatiales, la Chine a commencé par développer et produire des missiles balistiques avant de travailler sur des lanceurs.

Capsule survie Chine

La Chine a fabriqué une capsule de survie pour les voyages spatiaux.

Pendant très longtemps, le pays s’est appuyé sur la Russie mais il a du prendre ses distances à la fin des années 50 lorsque les relations entre les deux puissances ont commencé à se détériorer.

La Chine a été la troisième puissance à envoyer un homme dans l’espace

Le gouvernement chinois a donc lancé son propre programme spatial quelques années plus tard et il a investi des sommes colossales afin de rattraper son retard. En 2003, la Chine est parvenue à envoyer un homme dans l’espace, succédant ainsi aux Etats-Unis et à la Russie.

Il souhaite visiblement passer à la vitesse supérieure car il a demandé à plusieurs chercheurs de travailler sur une capsule hermétique dotée d’un système de survie élaboré.

Après plusieurs années de recherche, les scientifiques en charge du projet ont fini par accoucher d’un premier prototype. Ils ont donc construit une capsule capable d’assurer la survie de quatre astronautes, le tout dans un espace limité à 1 340 mètres cubes avec une surface au sol tournant autour des 370 mètres carrés.

Les chercheurs ont aménagé pas moins de huit compartiments dans cette capsule. Certains sont réservés aux passagers, d’autres aux ressources, d’autres encore aux serres. Survie oblige, les astronautes présents à bord devront en effet cultiver leur propre nourriture.

Une capsule totalement autonome

Plusieurs tests ont été menés en amont, bien sûr, et les scientifiques prétendent ainsi être parvenus à cultiver pas moins de 25 types de plantes différents dans les serres de la capsule, des plantes comme du blé, des patates, du soja, des cacahuètes, des salades, des fraises et même des cerises et des tomates.

Mais voilà, avant de pouvoir utiliser cette capsule sur le terrain, il va falloir la tester sur la terre ferme et c’est précisément ce qui a poussé la Chine à organiser une vaste expérimentation.

Elle va ainsi enfermer quatre volontaires (trois hommes et une femme) dans la capsule pendant très exactement 180 jours afin de déterminer s’il est réellement possible de survivre dans cet habitat.

Le centre spatial chinois a lancé un premier appel en mai dernier et il a visiblement rencontré un certain succès car plus de 2 000 candidats ont postulé pour tenter l’aventure.

Mots-clés espaceinsolite