Plume : Quelle pollution fait-il aujourd’hui ?

On entend chaque jour parler – à juste titre – du réchauffement climatique, des pics de pollution dans les grandes villes et du développement des énergies renouvelables.

Sommes-nous dans une dynamique d’excès de prévention ou d’aggravation climatique ? Certainement les deux. C’est pourquoi de nombreuses applications qui traitent de ces sujets commencent à voir le jour. En voici une que j’utilise depuis peu et que je trouve très utile, Plume Air Report.

La capitale sous la pollution en été

Des recommandations pour notre santé

Comme son nom l’indique, l’outil vous offre un rapport détaillé en temps réel du taux de pollution de la ville de votre choix. Elle est disponible sur iOS et Android.

L’application est très bien pensée et offre des recommandations selon quatre activités de la vie quotidienne : Sport de plein air, vélo, sortir bébé, terrasse.

Cela ira du niveau vert (Allez-y !) au niveau rouge (faites attention !) en passant par le niveau orange (ne pas forcer). Votre degré de sensibilité à la pollution est personnalisable selon votre état de santé, ce qui influera sur les indications proposées par l’application.

Il est possible de modifier l’affichage des données : en direct, par semaine, par mois. Vous pourrez ainsi obtenir un historique de l’évolution du phénomène dans votre ville favorite.

Divers niveaux de polluants sont indiqués : ozone, particules fines, monoxyde de carbone, dioxyde d’azote… rassurez-vous, des explications détaillées sont disponibles en un clic. En tout cas, c’est du sérieux.

Vous pourrez donc adapter votre activité en fonction des conditions climatiques et constater qu’il fait bon respirer à Nouméa, beaucoup moins en Inde :

Une base de données complète dans sa poche

La présentation de l’application est simple, grâce à trois onglets : le première amène à la météo, le second au blog de Plume Labs, qui contient de nombreuses actualités de l’éditeur et des informations utiles sur la pollution, et le dernier à l’appareil photo pour partager la photo du lieu où vous vous trouvez en y ajoutant un cadre contenant les données pollution en direct, à la manière de l’application Instaweather.

Preuve du soin apporté à cette application, lorsque vous sélectionnez une ville, une image de celle-ci s’affiche le temps du chargement des données. D’ailleurs, l’application est sobre et joliment dessinée, on y retrouve l’esprit écologique.

Je trouve que c’est une excellente application, très aboutie, qui apporte une réelle utilité au quotidien, à la manière d’une seconde météo précise qui deviendra rapidement indispensable. À noter que la start-up française qui édite cet outil, Plume Labs, propose également Flow, un détecteur de pollution portatif qui sera disponible prochainement.

Promotion de la santé et informations ville par ville sont donc au programme grâce à Plume. Et cerise sur le gâteau, l’application est totalement gratuite !