Rachat de Yahoo par Microsoft : quand Google flippe…

L’affaire a fait beaucoup de bruit ce week-end. Après l’annonce du rachat hypothétique de Yahoo par Microsoft, on attendait la réaction de Google et celle-ci ne s’est pas fait attendre. Lors d’un communiqué de presse, Larry Page et Sergey Brin ont ainsi fait part de leurs inquiétudes. Et ce qu’on peut en dire, c’est que Google flippe…

Pour 44 milliards de dollar, Microsoft envisage donc d’acheter Yahoo. En ce qui me concerne, si j’avais autant d’argent à dépenser, ce ne serait certainement pas pour ça mais comme je ne suis pas Bill Gates…. Enfin passons, toujours est-il que Google vient enfin de réagir en publiant un communiqué de presse sans équivoque :

L’acquisition de Yahoo ! permettra-t-elle à Microsoft – malgré de graves outrages passés à la loi et aux règlements – d’étendre à l’Internet les pratiques injustes constatées sur les navigateurs et systèmes d’exploitation ? De plus, la somme de Microsoft et de Yahoo ! représente une part écrasante des messageries instantanées et du courrier électronique. Sans oublier que les deux sociétés publient deux des plus gros portails de l’Internet. Une combinaison des deux pourrait-elle tirer parti d’un monopole sur les logiciels PC pour limiter de manière abusive la capacité des consommateurs d’accéder aux services web offerts par des concurrents, aux messageries instantanées, aux emails ?

On l’aura compris, Google voit d’un très mauvais oeil ce rachat éventuel et n’hésite pas à parler d’outrage, de monopole et d’abus. Des propos très durs qui font plus sourire qu’autre chose lorsqu’on connaît un peu la politique du leader des moteurs de recherche. Finalement, ce qui dérange, ce n’est pas que Microsoft obtienne un quelconque monopole, mais plutôt qu’il lui fasse de l’ombre. Business is business… (Oui, je parle parfois anglais).

Quoi qu’il en soit, Google n’a certainement pas dit son dernier mot. L’affaire semble donc très positive pour Yahoo, qui risque ainsi de voir les offres se multiplier comme des petits pains. Du coup, si vous jouez un peu en Bourse, vous savez ce qu’il vous reste à faire :)

Via Presence PC