Racisme aux États-Unis : quel rôle peut jouer la Silicon Valley

Aux États-Unis, les derniers évènements relatifs au décès de George Floyd ont provoqué l’indignation générale. La mort injuste de cet homme a néanmoins permis de mettre à jour un problème endémique du pays : le racisme. Conscient de cette réalité, la participation des géants de la Silicon Valley peut faire évoluer les choses en rendant les entrepreneurs noirs plus compétitifs sur la toile. Un traitement égalitaire qui a été trop longtemps négligé.

La communauté noire américaine subit bien des injustices au pays de l’oncle Sam. Une preuve flagrante est la forte proportion des noirs dans les secteurs les moins bien payés, en plus du fait qu’ils forment la majorité des chômeurs aux États-Unis.

Des hommes et des femmes unissant leurs forces

Crédits Pixabay – Mohamed Hassan

Une étude de l’université de Stanford a d’ailleurs mis en évidence que seulement 1 % des sociétés détenues par des Afro-Américains avaient accès à des prêts bancaires dans leur première année d’existence, soit sept fois moins que le taux d’accès des sociétés détenus par des blancs.

Des mesures à court et long terme devront donc être déployées pour réduire cette discrimination et la plupart des appels à action concernent le rôle que peut jouer la Silicon Valley dans cette lutte.

Favoriser la consommation des produits afro-américains

Les revendications actuelles contre la disparité raciale aux États-Unis se focalisent sur deux aspects : l’éviction de l’administration en place et l’appui aux entreprises afro-américaines.

Bien qu’il soit envisageable de changer les lois pour plus d’inclusion en faveur des noirs, la discrimination se fait principalement sentir sur le volet économique. C’est pourquoi il existe actuellement une pression sur tous les réseaux sociaux pour consommer les produits afro-américains.

On se demande alors si ces mesures ne s’estomperont pas une fois que les protestations perdront leur pression médiatique. Avoir recours aux applications peut être bénéfique, mais cela repose essentiellement sur une modification de l’habitude de consommation des Américains, ce qui n’est pas garanti. La mesure la plus efficace contre le sous-investissement dans les entreprises noires repose alors sur la participation des grosses entreprises technologiques dans cette lutte, et ce dès maintenant.

Des algorithmes plus égalitaires

Sur un volet plus technique, bien qu’il existe aujourd’hui plusieurs communications sur la mise en place d’algorithmes permettant à des sites comme Facebook ou Google de prévenir une discrimination sur la race.

Il n’existe pas encore d’approches similaires permettant aux entreprises ou investisseurs noirs d’être mieux compétitifs face à leurs concurrents blancs.

Ces modifications pourraient permettre une meilleure exposition des produits noirs sur Amazon ou Grubhub, ou de modifier le SEO pour mieux s’adapter aux différences ethniques. Il pourrait aussi s’agir d’encourager la consommation des produits afro-américains par la mise en place de structures algorithmiques augmentant la part de marché des produits noirs. Voire de donner un avantage concurrentiel à court terme aux entreprises détenues par cette minorité.

Toutes ces mesures devraient alors permettre de combler la brèche économique causée par le coronavirus et sauver ainsi, par la même occasion, 40 % des entreprises noires qui ont fermé à cause de la pandémie.