Radical MOOV : c’est fini pour le hoverboard haut de gamme de Mark Cuban

Rien ne va plus pour Mark Cuban. Célèbre pour son équipe de basket des Dallas Mavericks et aussi pour son entreprise d’hoverboard, le milliardaire américain a rencontré quelques problèmes avec le dernier modèle lancé par sa start-up. Baptisé Radical MOOV, l’hoverboard s’est heurté à des problèmes de brevet. Mark Cuban a pris la décision d’arrêter la production et la commercialisation de l’appareil.

Lancé il y a tout juste un an, l’hoverboard MOOV se présentait comme un savant mélange d’élégance et de concentré technologique. Développé par l’entreprise Radical Transport grâce à une collecte de fonds sur Kickstarter, le modèle avait été proposé au prix d’environ 1 000 dollars.

Depuis les problèmes de brevet, il semblerait que la société et son réseau de médias sociaux soient en sommeil en attendant de s’attaquer à un nouveau projet.

Un projet qui part en fumée

L’hoverboard Radical MOOV était bien parti pour plaire au public et lancer une nouvelle mode. Malheureusement, l’entreprise soutenue par Mark Cuban a dû faire face à d’importants problèmes de brevet. « Tout le monde voulait poursuivre tout le monde en justice. » a raconté le milliardaire dans un échange de mails avec le site The Verge sans donner plus de détails.

Pour éviter les soucis de longue haleine, Cuban et ses collaborateurs ont décidé de mettre fin au projet. « Je ne pensais tout simplement pas que cela en valait la peine. » a-t-il expliqué à The Verge. Tous ceux qui ont participé au financement du projet sur Kickstarter ont ensuite été remboursés.

Que sait-on des problèmes de brevet ?

Pour comprendre le fond du problème, il faut remonter au début même des hoverboards. C’est un inventeur chinois du nom de Shane Chen qui a eu l’idée de créer le concept et lancé le tout premier hoverboard, baptisé Hovertrax, sur le marché. Plusieurs sociétés américaines ont tenté de racheter les droits du brevet déposé par Chen qui s’était toujours montré très jaloux de son invention.

Néanmoins après plusieurs mois de négociation, Mark Cuban et Radical Transport semblaient sur la bonne voie avec leur projet MOOV. Pour éviter les problèmes, les ingénieurs de la société avaient décidé d’utiliser une technologie différente de celle de Chen pour concevoir leur produit.

Le problème est que depuis que les hoverboards ont gagné en popularité, tout le monde s’est empressé de déposer des brevets, d’où les problèmes qu’ont rencontré Cuban et sa société.