Radio Sexe, l’émission qui cartonne sur Twitch

Environ 70 000 spectateurs ont suivi la seconde saison de Radio Sexe. En moins d’un an, l’émission vidéo en ligne est devenue le nouveau rendez-vous hebdomadaire de toute une génération habituée aux réseaux sociaux. Tous les dimanches, entre 21 h 30 et minuit, les animateurs répondent tantôt avec humour, tantôt avec du sérieux aux questions posées par les internautes.

De nombreuses questions pointilleuses concernant le sexe ont été lancées par le public, comme « Comment réagir si un ami drague sa petite amie ? », « Et si ma compagne me surprend avec une poupée gonflable ? », « Peut-on coucher avec une femme mariée qui est mère de deux enfants ? » ou « Peut-on se mettre en couple avec une Cam-girl ? »

sexy

Crédits Pixabay

Le projet a été initié par un streamer âgé de 22 ans, naviguant sous le pseudo de Kotei.

Des animateurs aux personnalités diversifiées

La Radio Sexe est née d’une simple blague entre Kotei et Kameto sur Twitter, en 2018. Avec les 200 000 abonnés qui les suivaient, ils ont fini par lancer une émission libre par webcam interposée. Ensuite, la troupe s’est agrandie et a monté un plateau. La première saison a été réalisée avec succès chez l’acteur et réalisateur porno Manuel Ferrara, à Los Angeles.

« Le sujet est beaucoup plus vaste », a souligné Kotei. « Le sexe n’est pas le centre de la conversation. On parle aussi d’amour et de confiance en soi en essayant de régler les problèmes des gens. Cela aurait pu être appelé Radio Love ».

À l’heure actuelle, le concept cartonne sur Twitch, le site consacré aux jeux vidéo. L’émission est animée à travers des langages fleuris, des conseils sans détour, sur un ton décontracté.

L’inspiration est au top avec les vocabulaires utilisés. Par exemple, on ne fait pas l’amour, on ken. On n’est pas un dragueur, mais un charo, une abréviation de charognard. Le préservatif est appelé gilet pare-balles. « C’est une manière d’incarner le renouveau de la libre antenne », a déclaré Sonia Devillers, chroniqueuse de France Inter.

Chacun des animateurs navigue sous un pseudonyme, mais ne cache pas son visage. Chacun d’eux a une personnalité très différente de celles des autres. Cette diversité permet de couvrir des sujets de toute sorte, même les cas les plus particuliers.

La plupart du temps, les abonnés de l’émission confient certains aspects de leur vie intime en sollicitant de l’aide.

Une distraction un peu macho ?

Toutefois, les animateurs ont également été accusés de vantardise et de machisme. De nombreuses femmes ont remis en question la liberté que disposent ces hommes de parler ainsi de la sexualité. Par ailleurs, force est de constater que les fans de l’émission sont majoritairement des hommes.

Pour le pédiatre Christian Spitz, « Radio Sexe n’a aucune valeur éducative, pas plus que le porno. C’est seulement une distraction et un délire un peu macho. Mais s’il a de la vertu en se défoulant et en racontant des conneries, pourquoi pas ? »

En réaction aux critiques, Kotei a répondu : « Je ne suis pas sociologue, je cherche juste à faire des émissions sympas qui plaisent ».

Mots-clés twitch