Mais d’où viennent ces rayures mystérieuses repérées en Russie par la NASA ?

Les satellites arrivent souvent à détecter des phénomènes difficiles à observer depuis le sol, et les images que des chercheurs de la NASA ont postées récemment sur le site de l’Earth Observatory le prouvent. Il s’agit d’images qui ont été prises près de la rivière Markha, en Sibérie, et qui montrent des rayures étranges au niveau du sol.

C’est le satellite Landsat 8 qui a capturé les images en question au cours d’une période de plusieurs années. On peut y voir que le sol de chaque côté de la rivière Markha présente des sortes de « rides », et l’on peut voir s’alterner des rayures sombres et claires. D’après les scientifiques, ce phénomène est visible quelle que soit la saison, mais il est plus marqué durant l’hiver lorsque la neige augmente le contraste.

NASA Earth Observatory/ Landsat 8
NASA Earth Observatory/ Landsat 8

Le plus surprenant par rapport à ces rayures, c’est le fait que les scientifiques n’arrivent pas à se mettre d’accord quant à leur origine. Il y a par exemple ceux qui pensent à un effet du gel et du dégel, et il y a ceux qui penchent pour l’hypothèse de l’érosion.

Le gel et le dégel

La réponse concernant l’origine des rayures pourrait se trouver dans le sol gelé. Selon la NASA, cette partie de la Sibérie est couverte de permafrost pendant environ 90 % de l’année. Mais il arrive également qu’il y ait une fonte pendant de courts intervalles. D’après une étude publiée en 2003 dans la revue Science, lorsque le sol est continuellement gelé, puis dégelé, et de nouveau gelé, il peut arriver qu’il y ait apparition de motifs circulaires ou formant des bandes. Cela arrive quand il y a un tri naturel au niveau des différents types de sol et de rochers au cours des cycles gel et dégel.

Un détail qui pourrait aller à l’encontre de cette hypothèse est toutefois le fait que la formation de motifs sur le sol se fait généralement à petite échelle, et non sur une surface très vaste comme on peut le voir en Sibérie.

A lire aussi : En Russie, des gens ont attrapé le H5N8

Est-ce plutôt l’érosion ?

L’une des hypothèses considérées par les scientifiques par rapport aux mystérieuses rayures est aussi l’érosion. D’après Thomas Crafford, géologue travaillant avec l’U.S. Geological Survey, les rayures ressemblent à un certain motif que l’on peut voir au niveau des roches sédimentaires, un motif connu sous le nom de « mille-feuille géologique ».

Ce motif en forme de mille-feuille apparait lorsque de la neige fondue ou de l’eau de pluie ruisselle sur le flanc de la colline en emportant et en arrangeant des morceaux de roche sédimentaire sous forme de piles. Selon Crafford, avec ce processus, les bandes sombres représentent les zones plus abruptes tandis que les bandes claires représentent les zones plus plates. Durant l’hiver, cette explication est d’autant plus plausible que la neige s’empile sur les parties plates, les faisant apparaitre encore plus claires. D’après les images, le motif disparait lorsqu’on se rapproche de la rivière où les sédiments s’empilent de manière plus uniforme.

D’après les chercheurs, il faudra étudier la région de plus près pour pouvoir donner la vraie raison derrière l’apparition des rayures. En attendant, tout ce qu’on peut faire c’est de former des hypothèses.