RealDoll, le fabricant de poupées sexuelles, fait équipe avec le FBI pour lutter contre la pédopornographie

Certains vont rire, mais ceux qui se lancent dans l’industrie du sexe se plaignent d’être victimes de stigmatisation. C’est notamment le cas de l’entreprise américaine RealDoll qui affirme que ce n’est pas parce qu’on fabrique et vend des poupées sexuelles qu’on n’a ni éthique ni principes !

Pour prouver qu’elle possède des principes, l’entreprise a décidé de prêter main-forte au FBI.

Une femme se tenant le visage dans les mains

Photo de Anthony Tran – Unsplash

Dans un podcast partagé sur le site Two Girls One Mic, Michael Wilson, directeur de production et copropriétaire de RealDoll, a indiqué sans détour que l’entreprise travaillait avec les autorités fédérales pour traquer et arrêter les pédophiles. Et il ne s’agirait pas d’une collaboration récente…

RealDoll dénonce les clients aux déviances sexuelles pédophiles

Rapporté par le site SexTechGuide, Michael Wilson a déclaré que RealDoll était en contact avec le FBI et les informait lorsqu’un client commandait des robots sexuels ressemblant à des enfants. C’est sans complexe que Wilson a donné les détails sur cette étrange collaboration : « nous avons un contact auquel nous envoyons des e-mails avec des noms et des trucs comme ça dans le cas où c’est tout. »

Certains pourraient trouver cette pratique discutable, comme quoi RealDoll trahit la confiance de ses clients, mais Wilson n’est pas de cet avis : « je n’ai aucun problème à dire que nous avons des liens avec le FBI », a-t-il indiqué sans détour. « Je suppose que ces gens sont déjà sur une liste parce que s’ils vous envoient cet e-mail, ils regardent probablement déjà du porno qui est discutable. »

De plus, RealDoll n’est sûrement pas le seul fabricant et vendeur de robots sexuels qui travaille avec le FBI pour aider à lutter contre les pédophiles et la pédopornographie.

À lire aussi : Les poupées sexuelles intelligentes de RealDoll ne seront pas données

Débat sur les poupées sexuelles ressemblant à des enfants

Depuis que les robots sexuels existent, la tendance a fait l’objet de longs débats, notamment en ce qui concerne les poupées à l’effigie d’enfants. Les partisans affirment que ce type de robot aide à réduire le nombre d’attaques et attouchements sexuels contre les enfants, car les pédophiles peuvent assouvir leurs sombres fantasmes sur des poupées très réalistes.

D’un autre côté, nous avons ceux qui argumentent que les robots sexuels qui ressemblent à des enfants ne font que normaliser les tendances et comportements sexuels déviants. Ils affirment qu’avec le temps, ceux qui utilisent ces robots vont être tentés de s’en prendre à de vrais enfants.

Pour ce qui est de Michael Wilson, ce dernier a déclaré que ses sentiments étaient mitigés en ce qui concerne les robots sexuels ressemblant à des enfants. RealDoll n’en fabrique pas, mais Wilson a avoué qu’il n’était pas complètement contre l’idée d’exploiter ce filon… mais uniquement s’il était sûr que cela pourrait vraiment aider à lutter contre la pédopornographie.

À lire aussi : RealDoll a créé un robot masculin pensé pour les femmes

Mots-clés nsfysextech