“Reboot” de la série Angel : après Sarah Michelle Gellar, David Boreanaz dit non

Interrogé sur l’éventualité de le voir de nouveau incarner le personnage d’Angel qui, dans les années 2000, avait grandement contribué à sa hausse de popularité, David Boreanaz s’est estimé trop âgé pour reprendre le rôle.

Tout est parti d’un commentaire laissé sur Twitter par Stacey Abrams, avocate et militante pro-démocrate dans l’État américain de Géorgie. Après qu’une utilisatrice a révélé que Stacey Abrams était fan de la série Buffy contre les vampires, puis évoqué le cas du personnage de Spike, l’avocate a ainsi donné son sentiment sur les hommes qui, selon elle, convenaient parfaitement à Buffy.

crédits YouTube

“Pour être honnête, Angel était le petit ami adapté pour Buffy quand elle obtenait son pouvoir. Spike était l’homme qu’il lui fallait après qu’elle est devenue le pouvoir.” Et il se trouve que cette réponse a été évoquée dans un entretien accordé à Variety par l’interprète d’Angel.

David Boreanaz confirme qu’Angel est le véritable amour de Buffy

Il a été demandé à David Boreanaz s’il serait partant pour prendre part à un débat avec Stacey Abrams sur les personnages d’Angel et de Spike. Ce à quoi notre homme a répondu :

“[Rires] Bien entendu. Ce serait terminé en une seconde. Votre premier amour est le vrai. Le véritable amour est votre premier. Et c’est tout ce que j’ai à dire. C’est fini. Laissez tomber le micro et partez.”

L’acteur n’est cependant pas du tout apparu intéressé pour reprendre son rôle dans un éventuel “reboot” :

“Non. Je suis pour que les gens le refassent ou quelque chose dans le genre, mais je suis trop vieux. Ce n’est pas comme si on était le casting de Friends qui se réunissait. On ne va pas traîner au café sur un canapé. Mais, vous savez, avec toute cette technologie, ils ont fait paraître Robert De Niro très jeune [NDLR : dans ‘The Irishman’ de Martin Scorsese] [Rires]. Je les encourage à trouver quelqu’un d’autre pour le faire.”

AlloCiné souligne que Sarah Michelle Gellar avait déjà exprimé son refus d’apparaître dans une re-création d’Angel, laquelle reste une maléfique pensée aux dernières nouvelles.

Mots-clés angeldavid boreanaz