Ces chercheurs ont une idée sur la manière de récupérer de l’énergie à partir d’un trou noir

Une nouvelle étude réalisée par l’astrophysicien Luca Comisso de l’Université de Columbia et le physicien Felipe A. Asenjo de l’Université Adolfo Ibáñez (Chili) expliquent comment il nous serait possible d’exploiter l’énergie dégagée par ces immenses gouffres que sont les trous noirs.

D’après ces chercheurs, comme les trous noirs sont entourés d’une « soupe » chaude de particules de plasma transportant un champ magnétique, une bonne déconnexion et reconnexion des lignes de ce champ magnétique ferait en sorte d’accélérer les particules de plasmas, ce qui nous permettrait de récupérer l’énergie dégagée.

Crédits Pixabay

Selon ces scientifiques, cette méthode permettrait de se servir des trous noirs comme source d’énergie inépuisable pour l’expansion de notre civilisation dans différentes galaxies dans un futur lointain.

Comment extraire l’énergie d’un trou noir d’après Penrose et Hawking

Le processus de Penrose, une méthode établie par l’éminent physicien et mathématicien de l’Université d’Oxford, Roger Penrose, explique qu’on pourrait théoriquement extraire l’énergie des trous noirs depuis l’ergosphère. C’est la zone située à l’extérieur de l’horizon des événements d’un trou noir, dans laquelle il y a déformation de l’espace-temps suite aux effets de la rotation de celui-ci.

D’après Penrose, si une particule se divise en deux parties à l’intérieur de l’ergosphère, à l’opposé de la partie qui tombe dans l’horizon des événements, l’énergie produite par la partie qui s’échappe de l’attraction gravitationnelle du trou noir serait théoriquement extractible.

L’autre méthode fondée sur une théorie de rayonnement a été établie par les physiciens Blandford et Znajek. Elle se base sur les émissions mécaniques quantiques des trous noirs. En clair, l’énergie pourrait être extraite électromagnétiquement à partir du champ magnétique environnant le trou noir.

Ce que les chercheurs proposent pour récupérer cette énergie

S’après ces physiciens, les particules de plasma se séparent lors des reconnexions magnétiques en dehors de l’horizon des événements, et sont propulsées dans deux directions différentes à des vitesses approchant celle de la lumière. Une partie se dirigera alors dans l’horizon des événements et sera imprégnée d’énergie négative tandis que le flux de plasma qui s’en échappe sera imprégné d’énergie positive exploitable.

Théoriquement, ce flux de plasma imprégné d’énergie d’appoint pourrait servir de source d’énergie gratuite pratiquement illimitée, car d’après leur calcul, on peut atteindre un rendement de 150 % par la mise sous tension du plasma.

Cela est possible, car l’énergie imprégnant ce plasma provient des fuites d’énergie du trou noir. Par ailleurs, ce phénomène expliquerait les éruptions de trous noirs produisant de grandes émissions d’énergie de rayonnement laissées inexploitées dans l’espace.

Mots-clés physiquetrou noir