RED a prévu de lancer un Hydrogen Two

RED occupe une place de choix dans le coeur des vidéastes. Créée en 2005, l’entreprise a en effet su s’installer durablement sur le secteur et fédérer une importante communauté autour de ses caméras. C’est précisément pour cette raison que l’annonce du Hydrogen One, son premier smartphone, a fait autant de bruit à l’époque.

D’autant que l’appareil avait tout pour plaire sur le papier : un écran holographique, un module photo modulaire, un design hors du temps, il semblait bien parti pour rencontrer un immense succès.

Retard Hydrogen One

Le destin en a cependant décidé tout autrement et l’Hydrogen One s’est ainsi très vite imposé comme l’un des plus gros flops du marché.

RED revient sur l’échec de l’Hydrogen One

En cause, les nombreux retards dont a souffert le projet, mais aussi les nombreuses limitations du téléphone, tant au niveau de son écran que de son module photo, à la qualité très aléatoire.

Jim Jannard, le fondateur de l’entreprise, a parfaitement conscience de son échec et il a choisi de revenir dessus dans une publication récente, une publication dans laquelle il accuse directement le fournisseur de l’entreprise. Un fournisseur chinois qui ne se serait pas montré suffisamment réactif et qui aurait empêché RED de corriger les défauts de son téléphone avant son lancement effectif.

Il y a plus intéressant cependant. Jannard a également confirmé durant son allocution qu’un second téléphone était en préparation : l’Hydrogen Two.

Le projet n’en est qu’à ses premiers balbutiements, mais l’homme semble bien décidé à le mener à son terme. Il s’est d’ailleurs tourné vers un nouveau fournisseur pour ne pas réitérer les erreurs du passé et il a également insisté sur le fait que ce nouveau smartphone respectera pleinement la promesse faite par RED avant le lancement du premier modèle.

Un Hydrogen Two de prévu, et un nouveau module cinématographique

Notamment au niveau de la photo, puisque la conception de ce dernier sera directement assurée par l’entreprise. Komodo, c’est le nom de la pièce, ira plus loin que les modules présents à bord de nos smartphones et il sera pleinement optimisé pour la vidéo. D’après Jannard, il sera ainsi en mesure de produire des images “de qualité cinématographique” à un prix défiant toute concurrence.

Il compte également conserver la conception modulaire promise. Ce module viendra donc se greffer par-dessus la pièce embarquée à bord du téléphone et il devrait également être compatible avec l’Hydrogen One.

Si la nouvelle en intéressera sans doute certains, il faut tout de même signaler que Jim Jannard n’a pas évoqué ne serait-ce que l’ombre d’une date. On ne sait donc pas quand l’Hydrogen Two et son fameux module sortiront sur le marché.

Mots-clés hydrogen twoRED