Red Dead Redemption 2 : Les doubleurs d’Arthur et Dutch reviennent sur leur expérience

Red Dead Redemption 2 est le dernier chef d’oeuvre de Rockstar. La suite d’un titre déjà apprécié et la promesse d’une aventure contemplative, dans un Far West toujours plus réaliste et violent. Les équipes de Rockstar ont repoussé les limites depuis GTA V tandis qu’un remake du premier épisode est déjà évoqué. Et si Red Dead Redemption 2 est une telle réussite, c’est également grâce à son travail d’interprétation, notamment avec les rôles d’Arthur et Dutch. Et c’est en interview pour Gamespot que Roger Clark (Arthur) et Benjamin Byron Davis (Dutch) sont revenus sur leur expérience.

Les hommes évoquent notamment une scène coupée par Rockstar.

Un feu de camp dans Red Dead Redemption 2 - crédits Rockstar

Crédit : Rockstar

Benjamin Byron Davis explique quant à lui avoir adoré son expérience sur le doublage de Red Dead Redemption 2.

Une scène coupée qui se déroulait dans un train

Plusieurs mois après la sortie de Red Dead Redemption 2, Roger Clark et Benjamin Byron Davis sont revenus sur une scène coupée, se déroulant dans un train. Le second a expliqué, lors de son interview, qu’une mission « amusante » a été supprimée pendant laquelle Arthur et Dutch devaient « sortir des chausseurs de primes d’un train de Boston« .

L’idée semble avoir été développée très sérieusement, puisque l’homme explique « nous avons passé énormément de temps dessus. Ça allait être… oh, je n’aime pas l’idée que ça a été supprimé. Mais je pense que c’est arrivé, car ils n’arrivaient pas à faire fonctionner la scène comme ils le voulaient« .

Amusé, Roger Clark a ajouté « Le truc, c’est qu’il faut être prêt à tuer son bébé, vous ne pouvez pas tout ajouter« .

À lire aussi : Red Dead Redemption, le remake refait parler de lui

Quant à Benjamin Byron Davis, il semble plutôt content de son travail d’interprétation pour Dutch, tout en assurant, à propos de la scène coupée « Je fais de mon mieux pour ne pas souhaiter ce que je n’ai pas. Je ne sais pas si j’avais besoin d’une autre mission avec Arthur et Dutch. Car lorsque vous bossez avec Rockstar, vous n’avez pas besoin d’être inquiet. Car si ça ne fonctionne pas, ils ne l’utilisent pas« .

Benjamin Byron Davis poursuit alors « Le premier jeu était une expérience géniale, pour moi, c’est un rêve qui est devenu réalité, car j’ai été un joueur, et j’avais l’impression que les acteurs sont une composante de la façon dont les choses sont mises en place« . L’acteur reconnaît ne pas avoir vu arriver le succès, précisant « Quand nous avons fait le premier, je ne savais pas à quel point ça allait être génial. Je ne comprenais pas tout le potentiel de Dutch« .