RedBull Kumite 2016 : un pas de plus dans le monde de l’eSport

L’amour entre RedBull et les sports extrêmes n’est pas chose nouvelle. Sa considération pour les jeux vidéo comme tel l’est un peu plus. Pour cette deuxième édition du RedBull Kumite dédiée au jeu Street Fighter V, la firme américaine a mis les petits plats dans les grands. Revenons sur un événement qui marquera certainement un tournant dans les tournois de jeux vidéo de combat.

Pour la deuxième année consécutive, RedBull organise son propre tournoi de jeux vidéo de combat. Si l’année dernière les joueurs se sont affrontés sur Ultra Street Fighter IV, la sortie du nouvel épisode de la saga au mois de février dernier a rendu la transition obligatoire.

redbull kumite 2016

Cependant, cet argument marketing était tout de même risqué car les joueurs, aussi chevronnés soient-ils, ont eu peu de temps pour s’habituer aux nouveaux personnages et réglages.

Redistribution des chances

Si les 16 joueurs invités à participer à ce tournoi, pour la plupart professionnels, sont habitués à Street Fighter IV, il faut s’avoir que malgré les apparences, Street Fighter V est arrivé avec un certains nombre de nouveautés.

Evidemment, il faut un certain temps avant de pouvoir maîtriser le “framerate“, les différents “match-up” et les spécificités de chaque personnage.  C’est à cause de ces nouveautés, entre autre, que le gagnant de l’année passée, Bonchan, s’est incliné en demi-finale du “looser bracket” face à Kazunoko.

Mais parmi ces 16 participants, 2 d’entre eux ont obtenu leur place lors de “Open Qualifier” s’étant déroulé la veille. Ce tournoi ouvert aux 256 premiers inscrits a vu s’affronter des joueurs de tous horizons. Les deux meilleurs ont eu la chance de participer au RedBull Kumite et de croiser le fer, ou plutôt le stick, avec des stars internationales.

Des surprises dans l’arène

Une fois les hostilités lancées, les combats se sont enchaînés à un rythme effréné de 14h30 à 21h30. Entre les phases de qualification, le “winner bracket“, le “looser bracket” nous en avons pris plein les yeux. Le tirage au sort nous a offert de grosses sueurs froides. Le premier match n’était autre que Tokido Vs Daigo, deux légendes venues du pays du Soleil Levant. “Round 1, FIGHT !” et hop, “Double KO“. Autant vous dire que la pression est montée très rapidement.

Pendant que les têtes connus grimpaient les échelons ou bien se faisaient faisaient reléguer dans le “looser bracket“, un des gagnants de “l’Open Qualifier“, Big Bird, a créé la surprise. Après sa première défaite face à Bonchan,  il est remonté avec non pas 1, mais 2 victoires contre Xian et GamerBee.

Ce jeune joueur venu de Dubaï a clairement marqué l’événement en montrant aux joueurs nippons (ni mauvais) que la relève était assurée.

Enfin, la finale a finalement eu lieu entre le japonais Tokido et le coréen Inflitration. Un match de très (très) haut niveau entre Ryu et Nash. Après 9 rounds acharnés c’est Inflitration, un joueur de 31 ans membre de la Team Razor et présent sur la scène professionnelle depuis 2012 qui a remporté le RedBull Kumite 2016.

Sinon, pour nous faire patienter entre deux sessions de matchs, nous avons également eu le droit à un petit concours du plus beau combo. Comme le font les basketteurs à la NBA avec les concours de dunk, ici les combos étaient notés non pas sur leur longueur ou leurs dégâts, mais sur leur originalité et leur esthétique.

Le jury composé des participants du Kumite et de Yoshinori Ono, le créateur de Street Fighter, ont donc attribués des notes artistiques à chaque prestation. Ces interludes de qualité nous ont montré que même les jeux de combats pouvaient être approchés de plusieurs façons.

Un Kumite parisien mais pas chauvin

Avant de se quitter, il ne faut pas oublier de mentionner que pas moins de trois des joueurs invités étaient là pour représenter les couleurs de l’hexagone. Louffy, vainqueur de l’EVO 2014 sur Ultra Street Fighter IV, Alioune, qui a remporté le tournoi officiel de Street Fighter V lors de la Paris Games Week 2015 et Valmaster, membre de la Team YP qui a gagné sa place lors de “l’Open Qualifier“. Malheureusement, aucun des trois n’est allé très loin dans puisqu’ils ont perdu tous leurs matchs.

A présent, il ne nous reste plus qu’à attendre le Kumite 2017 pour voir ce que RedBull nous réserve.

Retrouvez les replays de tous les match à cette adresse : http://www.redbullkumite.com/live-stream/ 

Mots-clés redbull