Regarder Squid Game est passible de mort en Corée du Nord

On ne plaisante pas avec la censure en Corée du Nord ! Le pays est connu pour sa volonté féroce de soustraire ses habitants aux influences occidentales. Pour ce faire, le gouvernement n’hésite pas à instaurer des lois très strictes concernant les contenus médias provenant d’autres pays.

Eh bien, ces lois interdisent formellement de regarder ces contenus. Films, séries ou même de clips musicaux, les citoyens nord-coréens n’ont absolument pas le droit d’y jeter ne serait-ce qu’un œil. Et si jamais quelqu’un osait transgresser le règlement… la sentence n’est autre que la mort.

squid-game

Image de rokastenys par 123RF.COM

C’est ainsi qu’un étudiant aurait été condamné à mort pour avoir illégalement regardé Squid Game. Il s’agit d’un véritable crime contre la nation quand on sait que le gouvernement nord-coréen considère la célèbre série comme « un exemple de la nature bestiale de la société capitaliste sud-coréenne où l’humanité est anéantie par une compétition extrême ».

Une histoire sordide

L’affaire a été rapportée par la Radio Free Asia ou RFA qui a dévoilé qu’un étudiant (dont l’identité n’a pas été dévoilée) aurait été arrêté par les autorités nord-coréennes pour avoir acheté et visionné la série Netflix (et sud-coréenne par-dessus le marché !). Les épisodes étaient dans une clé USB que le garçon se serait procurée au marché noir. Il l’aurait apporté à son école et regardé avec des amis.

« Tout a commencé la semaine dernière lorsqu’un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant le drama sud-coréen  Squid Game  et l’a regardé avec l’un de ses meilleurs amis en classe. L’ami en a parlé à plusieurs autres étudiants, qui se sont intéressés, et ils ont partagé la clé USB avec eux », a relaté la RFA, rapportant également que le jeune homme aurait été rapidement appréhendé.

Ça ne rigole vraiment pas

Toujours selon la RFA, ce serait carrément la mort qui plane au-dessus de la tête du pauvre étudiant nord-coréen. Ses amis ont aussi été arrêtés, mais ils n’ont écopé que de quelques années de travaux d’intérêt général. Des administrateurs et des enseignants de l’établissement se sont également vu sanctionner et démis de leurs fonctions. Comme quoi, le gouvernement ne rigole vraiment pas !

Et pourtant, ces restrictions sévères n’arrivent pas à stopper la prolifération des contrebandes de médias étrangers sur le territoire nord-coréen. En effet malgré les risques, les citoyens sont toujours aussi nombreux à s’acheter les clés USB ou cartes SD contenant les films et séries tant honnis par les autorités. Ils les regardent ensuite en cachette durant la nuit.

Mots-clés netflixsquid game