Remedy a signé une année fiscale 2020 record grâce à Control

Le studio finlandais Remedy a annoncé avoir enregistré un exercice fiscal 2020 comme jamais il n’en avait connu jusqu’ici. Qu’il s’agisse des revenus ou des bénéfices engrangés, de belles hausses ont ainsi été notées, et le développeur reconnaît que Control a grandement contribué à cet exercice record.

Quand vous êtes un développeur qui parvient à terminer une année avec des bénéfices au compteur sans forcément avoir sorti de l’inoubliable, vous pouvez vous estimer un minimum chanceux. Mais lorsque vous enregistrez un exercice fiscal record pour une année où vous n’avez pas, pour ainsi dire, sorti de titre majeur, on met de côté la patte de lapin et on tente de trouver du rationnel dans la performance.

Crédits : 505 Games/Remedy Entertainment

Le studio finlandais Remedy Entertainment a rendu ses résultats fiscaux pour l’année 2020, permettant d’apprendre que les revenus de l’entreprise ont augmenté de 29,8 % pour atteindre 41,1 millions d’euros. Quant au bénéfice d’exploitation, il a quant à lui explosé en signant ainsi une hausse de 103 % pour s’élever à 13,2 millions d’euros.

Pas sorti en 2020, Control a malgré tout joué un rôle dans l’année fiscale de Remedy

Comme évoqué un peu plus tôt, Remedy Entertainment n’a effectivement pas sorti de nouveau jeu en 2020, si l’on excepte peut-être la version Xbox One/PC de CrossFireX conjointement développée avec Smilegate Entertainment. Le studio reconnaît toutefois que Control, initialement paru en 2019, a joué un rôle dans le bilan fiscal enregistré l’an passé.

Parce que Control a effectivement eu une actualité en 2020, avec ainsi deux extensions déployées. Le jeu est également ressorti dans une Ultimate Edition appelée à briller sur la nouvelle génération ainsi que dans une version sur le nuage sur Nintendo Switch. Control compte actuellement plus de deux millions de ventes au niveau mondial.

Le studio déclare que Control s’est “bien vendu grâce à de nouvelles boutiques, de nouvelles plateformes et des services d’abonnement et de streaming”. Tero Virtala, PDG de Remedy Entertainment, ajoute que “dans un marché de plus en plus numérique, les grands jeux ont un long cycle de vie : 15 mois après la sortie de Control, novembre 2020 a été un mois record pour les ventes de copies de jeux numériques”. Dans ce cas précis, le suivi a tout de même dû sensiblement aider.

Entre 2021 et 2015, Remedy entend faire naître de nouveaux succès vidéoludiques et en particulier un majeur. Max Payne, Alan Wake, ferait-on fausse route en envisageant de voir au moins l’une des ces franchises être de nouveau mise en branle ?

Mots-clés controlRemedy