RemixJobs passe la troisième

Toutes les personnes qui ont été amenées un jour à rechercher un emploi le savent, ce ne sont pas les sites dédiés qui manquent. On peut citer le site de  l’ANPE, Monster ou encore KelJob, mais il en existe des milliers et des milliers sur la toile et le phénomène risque d’ailleurs de s’amplifier vu l’état de notre économie. Or justement, fin 2009, trois copains de longue date ont eu l’idée de lancer un nouveau site dédié à l’emploi. Oui, mais un site différent et qui se concentrerait avant tout sur les métiers du web. C’est ainsi qu’est né RemixJobs. Et après une seconde version lancée en décembre 2010, la jobboard vient tout juste de passer la troisième et ça méritait bien qu’on en parle.

RemixJobs V3

Pour les candidats

Côté candidat, RemixJobs propose finalement pas mal de choses, à commencer par une très belle interface. Et ça, les amis, ça compte beaucoup parce qu’une belle interface, c’est aussi une interface plus facile à prendre en main et plus compréhensible. Sur ce point, on peut donc dire que la nouvelle version du service a vraiment fait fort. L’interface est plus minimaliste que l’ancienne mais elle est aussi beaucoup plus agréable à regarder et elle met l’accent sur l’essentiel, à savoir les offres.

Et là, c’est plutôt simple puisqu’il existe plusieurs façons de parcourir les offres proposées sur le service :

  • Par thématique : Toutes les offres sont rangées dans des rubriques thématiques et représentant la plupart des métiers du web. Il suffit donc de cliquer sur la rubrique de notre choix pour afficher les offres correspondantes et trouver notre bonheur.
  • Par la recherche : Il suffit de saisir quelques mots-clés dans le champ dédié à cet effet pour renvoyer les offres correspondantes. Pour aller plus loin et pour affiner au maximum les résultats, on peut aussi saisir sa ville ainsi que le périmètre de recherche souhaité.
  • Par type de contrat : En cliquant sur les cases correspondantes, il est possible de filtrer les annonces affichées en fonction de leur contrat. En quelques clics, on pourra donc afficher les CDI, les CDD, les Stages ou les offres s’adressant aux indépendants.
  • Par la thématique et par la recherche : Cela tombe sous le sens mais il faut souligner le fait qu’il est parfaitement possible de combiner la recherche par thématique, la recherche par type de contrat et la recherche par mot-clé. Avec ça, si vous n’arrivez pas à trouver chaussure à votre pied, c’est que vous avez un problème.

Au niveau de la liste des résultats, là aussi on va pouvoir faire pas mal de choses. Le candidat pourra ainsi la trier en fonction de deux critères (pertinence ou date) mais aussi créer une alerte pour recevoir les nouvelles offres par mail, par RSS ou encore sur Twitter ou Facebook. Sur la liste elle-même, on va aussi pouvoir obtenir pas mal d’infos sans avoir à ouvrir l’annonce. On pourra ainsi connaitre le type de contrat proposé, la date de publication de l’offre ou encore sa localisation et le nom de l’entreprise qui l’a publié.  En cliquant sur l’annonce, on pourra la liste, bien sûr, et connaître tous les détails qui vont bien (rémunération, lieu, objectifs, compétences exigées, etc) mais aussi accéder à la fiche de la société. On reviendra d’ailleurs sur ce point un peu plus bas.

Mais ce n’est pas tout, il y a aussi la question du curriculum vitae. Et là, on peut dire que la nouvelle version de RemixJobs frappe très fort puisqu’elle donne aux candidats la possibilité de créer des CV qui ont franchement de la gueule et sous la forme de simples pages web. Le tout en quelques clics et en s’appuyant uniquement sur les données du profil. On trouvera d’ailleurs sur notre page un lien permettant d’enregistrer notre vcard en un clic, ce qui facilitera grandement la vie des recruteurs.

Ah et tout est évidemment gratuit pour le candidat.

RemixJobs V3

Pour les recruteurs

Passons maintenant aux fonctionnalités proposées aux recruteurs. Là aussi, RemixJobs fait les choses en grand. Une fois notre compte créé, on se retrouvera face à un tableau de bord qui va nous permettre de faire pas mal de choses :

  • Activité : C’est ici que va être centralisé toute l’activité de notre compte. On pourra afficher nos annonces, les candidatures qu’elles ont suscité ou encore les messages qui nous sont adressés.
  • Mes offres : Cette rubrique va permettre au recruteur de gérer ses annonces. Il pourra voir celles qui ont été validées ou bien celles qui sont en attente ou refusées. En quelques clics, il pourra également ouvrir l’annonce et lister ainsi toutes les candidatures qui y sont rattachées. Très pratique.
  • Société : C’est la grosse nouveauté de cette troisième version, les recruteurs ont désormais la possibilité de créer une page pour leur entreprise. Ils pourront ainsi saisir un bref descriptif, ajouter quelques informations, mettre en avant les avantages offerts à leurs salariés ou encore insérer des photos. Notez d’ailleurs que les candidats auront la possibilité de se rendre sur cette page et de s’abonner à son flux pour être tenu au courant des prochaines offres qui seront publiées.
  • Messages : Là, ce n’est pas compliqué, c’est ici que le recruteur pourra retrouver tous les messages privés qui lui sont adressés.
  • Mon compte : Cette rubrique lui permettra de gérer plein de choses comme son adresse mail, son nom, son numéro de TVA intracommunautaire, son mot de passe, ses factures et ainsi de suite.

Mais la grande nouveauté de cette nouvelle version, finalement, c’est l’arrivée des annonces payantes. Si les candidats pourront toujours accéder librement au service (et ce n’est pas prêt de changer d’ailleurs), les recruteurs devront payer pour publier leur annonce. Là, on pourrait s’offusquer, bien sûr, mais il faut souligner que le système est plutôt bien pensé puisque le coût de l’opération dépend finalement du statut de l’entreprise et trois tarifs sont ainsi proposés :

  • Société de plus de 3 ans d’existence : 99 € par annonce.
  • Société de moins de 3 ans d’existence : 30 €par annonce.
  • Freelance : gratuit.

Que demander de plus ? Gagner de l’argent, oui, mais pas n’importe comment. Quand on voit les tarifs pratiqués par la concurrence, on comprend tout de suite à quel point l’offre de RemixJobs est avantageuse. Notez d’ailleurs que le passage à l’offre payante devrait aussi permettre au service d’améliorer la qualité et le sérieux de son contenu.

RemixJobs V3

Et alors, bien ou bien ?

Pour avoir personnellement été amener à utiliser RemixJobs à quelques reprises, je peux vous dire que ce service est vraiment très prometteur et qu’il n’aura sans doute aucun mal à trouver sa place sur le marché. Surtout avec cette troisième version qui est particulièrement réussie. Et quand on sait en plus que le projet a le soutien des Geeks, on se dit que les recruteurs ont tout intérêt à publier leurs annonces sur le site.

RemixJobs V3

RemixJobs V3