Renault annonce le retour de la R5, en full électrique

Renault a tenu une conférence de presse un peu plus tôt dans la semaine afin de dévoiler ses nouveaux projets. Les annonces ont été nombreuses, mais il y en a une en particulier qui a retenu l’attention : le retour de la R5 ! Attendue en 2023, elle aura pour particularité de tout miser sur l’électrique.

Mais le constructeur au losange ne s’est pas uniquement contenté de l’évoquer, il a également pris soin de présenter un premier prototype… au look très affirmé.

La Renault 5 s'apprête à faire son grand retour avec une version un peu modernisée - crédits Renault
La Renault 5 s’apprête à faire son grand retour avec une version un peu modernisée – crédits Renault

La R5 électrique de Renault reprendra dans les grandes lignes le format du modèle original. Elle viendra se ranger dans les citadines compactes et elle offrira peu ou prou le même encombrement qu’une Zoé.

La R5 passe à l’électrique

Le constructeur a en revanche opté pour des lignes un peu plus anguleuses et un peu plus marquées, avec des éléments rappelant beaucoup la R5 de notre enfance. Notamment au niveau des optiques avant et arrière.

Peu de détails techniques ont en revanche été donnés. Renault a simplement expliqué que la R5 électrique se basait sur la plateforme CMF-B EV, ce qui n’a rien de surprenant. Cette dernière est en effet dédiée aux véhicules électriques de la gamme. Elle a d’ailleurs subi pas mal d’optimisations allant dans ce sens, comme la réduction des porte-à-faux, afin de laisser de la place aux batteries.

Une version modernisée, mais qui reprend certains éléments du modèle original

Totalement modulaire, cette plateforme commencera à entrer en fonction dès cette année. La CMF-B EV, pour sa part, visera des citadines et des véhicules compacts.

Renault ne va d’ailleurs pas se limiter à cette R5 électrique. Quatre autres modèles seront présentés dans ces prochains mois, dont une Mégane totalement électrique.

Pour rappel, le Renault 5 originale avait été lancée en 1972 et sa commercialisation s’était stoppée en 1984. La voiture s’était vendue à plus de 5,5 millions d’exemplaires et elle avait connu un très beau succès en France, jusqu’au moment où elle a cédé sa place à la Supercinq puis, un peu plus tard, à la fameuse Clio.

Pour le moment, Renault n’a dévoilé aucun prix, ni même l’ombre d’une date de lancement.

Mots-clés renault