Renault présente sa vision du futur avec le concept Symbioz

Le Salon de l’Automobile de Francfort a débuté cette semaine, avec son lot de nouveautés. L’occasion pour Renault de dévoiler Symbioz, son concept-car électrique et autonome qui affiche la vision du futur de la firme au losange.

Symbioz va plus loin qu’un simple concept-car et représente ce à quoi pourra ressembler la voiture en 2030, avec une maison connectée où la voiture en serait un prolongement.

Ce concept sera également une démo-car, car celle-ci est totalement fonctionnelle et pourra rouler dès la fin de l’année.

Bienvenue dans le futur

L’électrique bat son plein dans le secteur automobile, à l’heure du matraquage des moteurs thermiques. S’en suit la voiture autonome, une technologie plébiscitée par de nombreux constructeurs, grâce à plusieurs modèles qui commencent à prendre la route de manière sérieuse.

Celle-ci n’est pas l’exclusivité des marques étrangères, et c’est le message mis en avant par la marque tricolore, qui affiche ses ambitions pour l’avenir avec Symbioz. Le modèle Z33 révélé à Francfort, nous transporte en 2030 avec un concept-car autonome, connecté et doté d’un design futuriste.

Ses dimensions sont imposantes, 4,70 mètres de longueur pour près de 2 mètres en largeur (1,98 pour être précis) mais l’ensemble reste assez bas et gagne un côté furtif. Renault la présente comme une « berline monocorps futuriste de segment D » avec un intérieur modulable digne d’un véhicule de segment E.

Renault présente une nouvelle manière de voyager grâce à un intérieur en harmonie avec sa maison, tel un prolongement du chez-soi. L’espace de vie est convivial grâce aux sièges avant qui pourront pivoter à 180° pour faire face aux passagers arrière. Une petite table se déploie au centre, à la manière de l’espace d’accueil que l’on peut retrouver dans les trains… en plus moderne bien sûr.

Pour contrôler l’intérieur de la voiture, des écrans tactiles rappelant les montres connectées seront intégrés aux ceintures de sécurité. Ils permettront aux voyageurs de gérer les différents contrôles de la voiture, comme la climatisation ou la musique.

L’entrée dans cet espace est impressionnante du fait des portières qui s’ouvrent de manière antagoniste, simultanément à l’ouverture des vitres en « papillon ». Ce qui invite au voyage dans cet espace sobre, moderne et personnalisable.

Sa carrosserie est en fibre de carbone et les logos Renault situés à l’avant, à l’arrière et sur les flancs du véhicule s’illuminent lorsque le véhicule passe en mode autonome, comme sur le concept-car Trezor présenté l’année dernière.

L’harmonie entre la maison et la voiture

La capacité de « conduite » autonome du véhicule est de niveau 4 (sur 5), ce qui veut dire qu’il n’est plus nécessaire de rester derrière le volant pour surveiller la voiture. Il sera donc également possible de tourner son siège à 180° pour faire dos à la route en mouvement, et profiter d’un moment de convivialité.

Renault indique que ses fonctions de conduite autonome seront progressivement déployées sous l’appellation Renault Easy Drive. La Symbioz sera propulsée par deux moteurs électriques à aimants permanents placés sur l’essieu arrière, chacun alimentant une roue. Un mode de recharge à induction est même prévu, pour ne plus avoir à se soucier de brancher la voiture.

Renault a imaginé l’intégration du concept-car au sein de la maison du futur, pour en faire une véritable pièce à part. Lorsqu’un trajet n’est pas prévu dans les 48 heures, la voiture se contente d’une charge minimale pour ne pas impacter l’électricité de la maison.

Si un long trajet est prévu le samedi matin, la voiture sera chargée automatiquement au maximum dans la nuit qui précède en faisant baisser progressivement le chauffage de la maison en parallèle. L’énergie stockée dans la voiture pourra alimenter éclairages, écrans et équipements domestiques pendant les périodes de surconsommation ou en cas de panne de courant. Une optimisation de l’utilisation électrique en intégrant la voiture comme un élément fonctionnant « en symbiose » avec le foyer.

Renault a tout prévu en proposant un véhicule de démonstration totalement fonctionnel et autonome de niveau 4. Lorsque ce mode sera activé, un casque de réalité virtuelle Oculus Rift sera enfilé par le « conducteur » pour une expérience inédite digne de la science-fiction conçue par Ubisoft. De quoi être totalement dérouté de nos habitudes en lâchant le volant et en plongeant dans l’immersion virtuelle tout en poursuivant sa route.

Renault assure que le plaisir de conduite sera toujours au rendez-vous de ce modèle démo. La voiture a une puissance de 500kW et un couple maximal de 660 Nm, ce qui lui permet d’atteindre le 0 à 100 km/h en seulement 6 secondes. La capacité des batteries sera de 72 kWh, ce qui permettra de parcourir plus de 500 kilomètres en usage réel sur autoroute.

Selon la marque française, tous les véhicules commercialisés en 2025 seront autonomes. Le concept Symbioz est peut-être le plus abouti et le plus en avance dans sa vision globale de l’avenir et du transport de demain. Une réussite au design racé qui n’est pas sans rappeler, dans ses grandes lignes, le concept Vel Satis présenté en 1998.

Crédits images : Renault