La rencontre du troisième type ne serait pas aussi dangereuse qu’on le pense !

Les formes de vies extraterrestres ont toujours été considérées comme potentiellement nuisibles à l’humanité, et cette peur est justifiée. Néanmoins, certains scientifiques de la Penn State University ne sont pas totalement de cet avis, car selon eux, le vrai danger pourrait provenir des hommes eux-mêmes. De plus, ils pensent que la rencontre avec des aliens pourrait être bénéfique dans de nombreux domaines.

La rencontre avec des extraterrestres peut être dangereuse pour l’humanité

La nouvelle étude vient ainsi critiquer et compléter un ancien ouvrage qui dénonçait les désastres de la realpolitik (intérêt personnel des gouvernements) à l’égard des nouvelles technologies. Selon la recherche, la rencontre du troisième type prendrait un tournant dangereux lorsque certains commenceront à penser qu’ils pourraient monopoliser les ETI (Extraterrestrial Intelligence).

Jason T. Wright, de la Penn State University, a été l’auteur principal de la récente étude, intitulée Geopolitical Implications of a Successful SETI Program. Il signale les insuffisances de The Search for Extraterrestrial Intelligence : À Realpolitik Consideration ou WT2020.

WT2020 condamne la realpolitik

L’ancienne œuvre qui dénonçait les effets de la realpolitik sur l’ETI se basait sur plusieurs exemples. Par le passé, de nombreux gouvernements ont manifesté ce désir d’obtenir ce qu’il voulait à n’importe quel prix. En d’autres termes, la realpolitik est une tactique axée sur des points purement égoïstes plutôt que sur des objectifs réels.

Les auteurs de WT2020 craignaient que les grandes puissances veuillent monopoliser les connaissances relatives aux ETI. Chaque pays voudra renforcer son armement et ses défenses, ce qui entrainera des conflits mondiaux. Selon eux, les conséquences d’une telle possibilité seraient dangereuses pour l’humanité.

« Imaginez que les grandes puissances convoitent ce privilège technologique. Cela pourrait entrainer des conflits ou d’autres conséquences indésirables. »

Kenneth Wisian intervenant au Center for Space Research de l’Université du Texas.

La nouvelle étude suggère que l’ETI pourrait être utile

Les auteurs de la nouvelle étude critiquent les résultats de l’étude antérieure sur plusieurs points. Par exemple, selon eux, il serait très peu probable qu’une nation arrive à monopoliser les technologies et les communications avec les ETI. Selon le nouveau document, la realpolitik pourrait bien être une réponse adaptée à la rencontre avec des extraterrestres, mais sous certaines conditions.

Cependant, la nouvelle pensée rejoint en quelques points l’ancienne. Elle soutient qu’au lieu de chercher à renforcer leurs armements et leurs défenses, les gouvernements pourraient partager leurs connaissances entre eux pour améliorer les domaines comme la science et la technologie dans son ensemble. Les scientifiques de divers pays pourraient alors s’entraider pour trouver de nouvelles approches technologiques face à la question.

« Pour mieux exploiter les ETI, les États doivent adopter la transparence, le partage des données pour une meilleure cohésion mondiale. »

Jason T. Wright de la Penn State University

SOURCE : SCIENCEALERT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.