Rendur, du HTML et des CSS en temps réel…

Bon, alors autant vous prévenir de suite, Rendur ne va pas être un service facile à présenter. Même que j’en tremble d’avance. Pour faire simple, ce service propose un éditeur de code en ligne qui va vous permettre de constater les modifications apportées sur vos fichiers en temps réel. Oui sauf qu’il ne vous permettra pas de créer de réels projets et que son intérêt est par conséquent assez limité. Pour l’instant, en tout cas…

Rendur : un éditeur de code en ligne avec prévisualisation en temps réel...

C’est avec une certaine tension sexuelle que je vous ai présenté samedi dernier Bespin, l’éditeur de code en ligne que vient tout juste de sortir Mozilla en version bêta. Un service doté d’un fort potentiel, même s’il est encore loin de supplanter mon brave Notepad++. Et bien aujourd’hui, on remet le couvert avec Rendur, un service plutôt marrant à utiliser et qui se trouve en plus doté de fonctionnalités très érotiques.

Contrairement à Bespin, la fenêtre de Rendur est découpée en deux zones : à droite, vous avez l’éditeur avec ses multiples onglets (HTML, CSS, Javascript et Rendur 2.2, en gros votre fichier à l’état final) et à gauche, la prévisualisation de vos modifications en temps réel. C’est d’ailleurs ce dernier point qui m’a fait gémir comme un adolescent et qui m’a donné envie de parler de ce service.

Rendur : une autre vue du service...

Car en effet, toutes les modifications que vous apportez aux différents onglets sont interprétées à la volée. Il suffit de modifier le texte, sa mise en forme, les images insérées par défaut ou même la structure du document pour que le résultat s’affiche immédiatement dans la fenêtre de gauche. Au début, c’est assez déroutant mais on s’y habitue plutôt vite. Attention cependant car si vous avez une toute petite connexion, des temps de latence risquent de vous secouer la tête.

Alors évidemment, c’est bien joli tout ça, mais on reste quand même sur notre faim. Pour commencer, Rendur nécessite une grosse résolution. Sur un écran configuré en 1024×768, l’ensemble pique un peu les yeux et vous aurez sans doute du mal à vous y retrouver. Ensuite, de ce que j’en ai vu, si le service propose la coloration syntaxique, cette dernière n’est pas très… heu… colorée. En gros, entre ça et rien, c’est exactement la même chose.

Et puis, pour finir, il semble que Rendur ne permette pas aux utilisateurs de créer de nouveaux projets. En gros, on modifie le fichier à la volée et cela ne va pas plus loin. Impossible, donc, de créer de nouveaux onglets ou même de charger des fichiers autrement qu’en procédant par un vulgaire copier / coller qui ne sied vraiment pas à notre rang. Ah oui et pendant que j’y suis, n’essayez même pas de lui faire interpréter du PHP, il n’y comprendra strictement rien.

Des limitations drôlement limitatives (j’ai la fibre poétique aujourd’hui), qui ne vous feront certainement pas abandonner votre éditeur habituel. Cela dit, pour peu que l’on envisage pas de produire un véritable projet, Rendur reste tout-de-même un service marrant à tester.

Enfin marrant… Pour un Geek, hein !