On va peut-être devoir repenser les FRB

L’Univers  regorge de nombreux mystères dont certains intriguent les chercheurs depuis très longtemps. On peut citer les sursauts radio rapides ou FRB qui n’ont commencé à intéresser les scientifiques qu’en 2007, et qui restent aujourd’hui toujours aussi mystérieux pour les passionnés.

A vrai dire, les scientifiques pensent déjà avoir trouvé la réponse en ce qui concerne les origines des FRB : les recherches suggèrent en effet que ces derniers seraient au fait des signaux qui se manifestent par une très brève, mais vraiment intense décharge avec la puissance égale (si ce n’est même plus) à celle de 500 millions de soleils ! Les chercheurs avaient alors déterminé que les signaux étaient émis par des étoiles magnétars, plus connus sous l’appellation de « magnétars ».

Crédits Pixabay

Oui, mais voilà, de récentes découvertes pourraient tout remettre en question sur ce que l’on croit déjà savoir sur les FRB, leurs origines ainsi que sur le fonctionnement du phénomène.

Une nouvelle paire de FRB découverts  

Dans un article récemment publié dans la revue The Astrophysical Journal  et rapporté par le site Science Alert, les chercheurs ont rapporté avoir détecté deux nouveaux sursauts radio rapides émis par un magnétar baptisé « 1E 1547.0-5408 » et qui se trouve à 16 700 années-lumière de nous.

Les scientifiques ont alors rapporté un détail qui les avait beaucoup intrigué : ils ont en effet indiqué que les deux émissions ressemblaient incroyablement aux FRB émis par « SGR 1935 + 2154 ». Pour la petite histoire, ce dernier est un magnétar qui avait été découvert plus tôt cette année et qui présente l’étonnante particularité de se trouver à l’intérieur de notre galaxie !

Une particularité qui change tout ?

Oui mais pour ceux qui sont déjà en train de s’emballer, les chercheurs ont toutefois indiqué que les FRB émis par 1E 1547.0-5408 détonnaient un peu de ce qu’ils avaient jusqu’à présent étudié et déduit à propos du mystérieux phénomène que sont les sursauts radio rapide.  

Comme l’explique Gianluca Israel, astronome à l’Observatoire astronomique de Rome en Italie : « les nouvelles découvertes sur SGR 1935 + 2154 et 1E 1547.0-5408 ont changé la définition du FRB elle-même […] Le scénario émergent est celui d’un continuum de propriétés et d’énergies de sursaut radio, comblant le vide entre les impulsions géantes dans les ‘pulsars radio ordinaires’ et les FRB. »

Or, les scientifiques n’auraient jamais envisagé une telle hypothèse : « du côté des pulsars, nous nous sommes attachés à essayer de comprendre la magnétosphère étoile à neutrons / magnétar, qui est un mystère aussi compliqué et fascinant que la nature FRB. En particulier, à cette époque, l’émission radio des magnétars était considérée comme un phénomène extrêmement rare : l’associer à des FRB serait apparu comme un énorme effort d’imagination », a indiqué Gianluca Israel.

« La phénoménologie des sursauts radio des magnétars nous dit qu’ils pourraient être responsables d’au moins une fraction des FRB observés jusqu’à présent dans d’autres galaxies », a-t-il expliqué. « La rareté des sursauts radio extrêmement brillants observés à partir de magnétars dans notre galaxie (jusqu’à présent, un seul) suggère également que ne pas répéter les FRB (la majorité de l’échantillon) pourrait être aussi bien associé aux magnétars: dans ce scénario, nous n’ont vu qu’une seule rafale (à ce jour) en raison du faible taux d’occurrence intrinsèque de ces événements dans les magnétars. »

Un véritable casse-tête diraient certains, mais Gianluca Israel et ses collègues sont d’ores et déjà très enthousiastes pour explorer de nouvelles pistes concernant les FRB !

Mots-clés frb