Resident Evil Village : le directeur artistique ne comprend pas l’engouement pour Lady Dimitrescu

Depuis son annonce, Resident Evil Village fascine de nombreux futurs joueurs. Ou plutôt, le personnage de Lady Dimitrescu cristallise un intérêt particulièrement notable sur la toile. Le directeur artistique du titre est d’ailleurs perplexe sur cette popularité que son équipe et lui n’attendaient (certainement) pas.

Si Resident Evil VII était grossièrement résumé, il pourrait tenir en deux points : l’adoption d’une vue subjective pour le joueur et le mode VR réservé aux possesseurs de PSVR. Pour sa suite Resident Evil Village, la liste se réduit puisque la vue à la première personne n’est plus une surprise, en plus d’une compatibilité VR pour l’heure non confirmée sur PS4.

Capcom

Pour l’instant, on se contentera donc de Resident Evil Village, “le jeu qui nous mettra aux prises avec des femmes à la condition physique fort interpellante et leur mère de près de trois mètres de haut”. Une géante répondant au nom de Lady Dimitrescu et qui suscite une fascination certaine chez bon nombre de celles et ceux l’ayant découverte en vidéo.

Resident Evil Village : Lady Dimitrescu, un personnage dépoussiérant ?

Pour Tomonori Takano, directeur artistique de Resident Evil Village, cette adoption quasi-immédiate de Lady Dimitrescu et le presque culte lui étant réservé depuis sa première apparition n’est pas sans l’intriguer. Et autour de lui, ça a également été la surprise de constater à quel point le personnage avait été follement apprécié en si peu de temps. Des propos rapportés par IGN.

“Je pense que personne [dans l’équipe] n’aurait pu prédire la merveilleuse réaction des fans à Lady Dimitrescu. .=Personnellement, j’ai été particulièrement frappé par des commentaires comme ‘Je veux qu’elle me poursuive’.”

Le directeur voulait tout de même que Lady Dimitrescu marque les esprits, incluant sa taille pour le moins atypique pour un supposé être humain.

“La toute première illustration conceptuelle que j’ai dessinée était la scène dans la caravane où Lady Dimitrescu se baisse pour passer la porte. Dès lors, j’ai su que je devais faire cette scène.”

Lady Dimitrescu résulte d’ailleurs d’un processus où les ennemis des précédents jeux Reisident Evil ont été analysés de manière à vérifier s’il était temps de passer à autre chose en matière d’horreur :

“Nous avons analysé les personnages et les éléments de la série Resident Evil jusqu’à présent pour voir s’ils étaient vraiment effrayants, ou s’ils étaient devenus si conventionnels qu’ils avaient perdu leur efficacité à effrayer les joueurs”.

Ce mix de folklore japonais, du personnage fictif de Morticia Adams et de la comtesse et tueuse en série Elizabeth Bathory semble actuellement plus attirer que repousser. Et si résidait là le plus redoutable des pièges ?

Sortie prévue le vendredi 7 mai prochain sur PlayStation 5, Xbox Series, PlayStation 4, Xbox One et PC.