Rester en forme et en bonne santé sera le plus grand défi que nous aurons à relever pour aller sur Mars et y vivre, selon ce spécialiste

L’exploration de l’espace ne cesse d’avancer et l’Homme est même sur le point de poser les pieds pour la première fois sur Mars. Nous projetons même d’y vivre et de construire ainsi notre première colonie en dehors de la Terre. Cependant, cela reste un grand défi et présente de nombreux risques, en particulier vis-à-vis de la santé.

Selon le professeur agrégé de l’Université Solent, Adam Hawkey, les conditions auxquelles nous serons confrontés ne pourraient qu’être néfastes à notre santé. En effet, l’état d’apesanteur hors du champ gravitationnel de la Terre affectera gravement le corps humain.

Crédits Pixabay

Que ce soit au niveau de la densité osseuse ou musculaire, les conditions de l’espace les réduiraient fortement et les capacités physiques nettement réduites durant le voyage et à l’arrivée sur la planète rouge.

Les défis que le voyage vers Mars impose

Mais avant tout, la construction d’un vaisseau spatial adéquat est le premier grand défi d’un voyage vers Mars. En effet, ce vaisseau devra être en mesure de transporter tout le nécessaire ou être en mesure de le produire à bord. Ce vaisseau devra aussi être capable de protéger son équipage des rayonnements cosmiques, qui peuvent déclencher des cancers.

Ce problème nous ramène maintenant à la santé, qui pose aussi un gros problème. Une longue période passée dans l’espace affecte gravement le corps humain. L’environnement de microgravité de l’espace fait en sorte que les fluides qui sont censés être attirés vers le bas du corps remonteront vers la tête et le torse.

D’autre part, les os et les muscles seront également affectés par les conditions qui règnent dans l’espace. En effet, la densité des os diminue mensuellement de 1 % et celle des muscles de 3 %. Au final, un mois passé dans l’espace équivaudra à une année entière de vieillissement quand on est sur Terre.

Beaucoup d’activités physiques pour rester en forme

La meilleure solution pour faire face à ces défis est le sport. En effet, 2 h 30 d’exercices par jour devront être imposées aux astronautes. Ces séances rassembleront des exercices cardiovasculaires et de renforcements musculaires.

Toutefois, même avec cette fréquence d’activités physiques, les voyageurs perdront quand même 25 % de leurs capacités physiques en 6 mois et arriveront sur Mars dans un état de grande fragilité. De plus la gravité sur Mars n’est que de 0,38 g, qui est équivalent à environ un tiers de sa valeur sur Terre, les voyageurs prendront au minimum un an pour se remettre du voyage.