Retour sur le monstre de Montauk

Le 12 juillet 2008, les habitants de Montauk, à New York (Etats-Unis), ont fait une découverte étrange et pour le moins effrayante. Ces derniers ont été confrontés au corps sans vie d’un animal dépourvu de poil et doté d’un « bec de dinosaure. » Sa dépouille a été retrouvée au bord de la plage de Ditch Plains.

Cet animal ne ressemblait à aucune espèce connue à ce jour. Il a hérité du nom de « monstre de Montauk. » La photo de sa carcasse est devenue virale. Les médias se sont emparés de l’histoire et plusieurs théories ont commencé à émerger sur la toile. Certains ont déclaré qu’il pouvait s’agir des restes d’un chien, d’un cochon, d’un raton laveur ou encore d’une tortue qui aurait perdu sa carapace. D’autres ont affirmé que c’était le produit d’une expérience qui a mal tourné.

Une plage de sable fin

Photo de Fabian Wiktor provenant de Pexels

Jusqu’à aujourd’hui, personne n’a pu déterminer la véritable nature de cet étrange animal. Lorsque des experts se sont rendus sur place pour en savoir plus, le corps du monstre de Montauk avait déjà disparu.

Des restes qui ont disparu sans laisser de trace

Le monstre de Montauk a été découvert par trois amis du nom de Jenna Hewitt, Rachel Goldberg et Courtney Fruin. Jenna a pris une photo de l’animal et l’a postée sur Internet. Les complotistes ont été prompts à dire que c’était le résultat d’une expérience scientifique menée au sein du Plum Island Disease Center, situé non loin de là.

D’autres sources ont déclaré qu’il s’agissait d’une campagne de marketing pour lancer une émission sur Cartoon Network. Loren Coleman, le directeur du Musée international de cryptozoologie, s’est rendu sur place pour en avoir le cœur net. Malheureusement, lorsqu’il est arrivé, l’animal n’y était plus.

Le mystère reste entier

Selon les habitants, le monstre de Montauk se serait entièrement décomposé. Jenna Hewitt a ajouté qu’il ne restait plus que ses os et son crâne. A en croire ses déclarations, un homme aurait récupéré la carcasse de l’animal pour l’enterrer près de chez lui. Elle a refusé de révéler l’identité de cet individu.

Sa nature divise encore les experts. William Wise, le directeur du Living Marine Resource Institue de l’Université de Stony Brook, pense qu’il s’agissait d’un coyote ou d’un chien qui est « resté longtemps dans la mer. » Loren Coleman, quant à lui, croit plutôt que c’était un raton laveur.

Etant donné que la carcasse du monstre de Montauk n’a jamais pu être examinée, tout cela ne reste que des spéculations.