Retour sur Tycho Brahe, l’astronome sans nez

S’il y a un scientifique qui a marqué une rupture dans l’histoire de l’astronomie, et plus généralement dans l’histoire des sciences, c’est bien l’astronome danois Tycho Brahe, de son vrai nom Tyge Ottesen Brahe (1546 – 1601).

Issu d’une grande famille liée de longue date au royaume danois, Tycho a choisi de donner la priorité à l’observation dans ses travaux dans l’astronomie, à une époque où le respect de la tradition et des anciens prévalait.

Tycho Brahe

Crédits Wikipédia (domaine public)

Un astronome de génie aux théories parfois controversées

Tycho fabriquait lui-même avec beaucoup de soin les instruments qui lui servaient à observer le ciel et à collecter de précieuses données.

Bien que ses mesures étaient basées sur des observations à l’œil nu, elles étaient (à leur meilleur) au moins dix fois plus précises que celles de ses prédécesseurs en Europe. Ses observations très précises des positions de la planète Mars ont grandement contribué à la découverte par Johannes Kepler de la trajectoire des planètes et plus généralement des trois lois qui régissent leur mouvement.

Mais en dépit de ses calculs très précis qui ont contribué à révolutionner l’astronomie, Tycho n’arrivait pas à abandonner son attachement à la théorie du géocentrisme, bien que grand admirateur de Nicolas Copernic. Il finit par mettre au point un système mixte, dit géo-héliocentrique, qui voulait que la Terre soit immobile au centre de l’univers, et que tout le reste tourne autour d’elle. Mais cette théorie sera démentie par les découvertes de Kepler puis de Newton, avant d’être définitivement écartée par la découverte de l’aberration de la lumière qui met en évidence le mouvement de la Terre autour du soleil.

La perte du nez de Tycho à Rostoc 

En 1566 alors qu’il se trouvait à l’université de Rostock, une dispute éclata entre Tycho et un cousin éloigné, Manderup Parsberg. Le motif de la dispute reste un mystère, mais toujours est-il que la querelle se termina en duel. Il était en effet courant à l’époque de voir de jeunes nobles se défier en duel, avec une issue parfois tragique.

Tycho ne mourra pas au cours de ce duel, mais peu s’en ait fallu que son cousin ne lui arracha le visage. Il lui trancha l’arête du nez, une blessure à laquelle Tycho survécut, mais qui le défigura à vie. Il s’est fait confectionner plus tard un nez postiche, que l’on peut distinguer sur certains de ses portraits. Selon certains récits, le faux nez aurait été constitué d’or et d’argent.

Toutefois, en 1901 lors de l’exhumation du corps de Tycho, des traces de cuivre ont été trouvées à l’emplacement du nez. Cela ne veut pas forcément dire que la légende est fausse puisque Tycho aurait très bien pu posséder différentes prothèses. L’intérêt ultérieur du scientifique pour la médecine et l’alchimie pourrait venir de cette blessure au nez.

Mots-clés insolite