RetroPac, une petite console pensée pour les adeptes du rétro-gaming

Le RetroPac fait pas mal parler de lui depuis le début de la semaine dernière et cela n’a rien de surprenant, car une véritable console se cache derrière ce drôle de petit boîtier blanc. Et attention, car cette dernière est née en France, et plus précisément à Lyon. Magnifique, mais le meilleur reste à venir, car elle a en plus la bonne idée d’embarquer une vingtaine d’émulateurs différents.

La console va droit à l’essentiel sur le plan esthétique. Elle se présente ainsi sous la forme d’un boitier blanc aux tranches arrondies. Extrêmement compact, il mesure quelques centimètres de long et il sera donc très facile à transporter.

RetroPac

Le RetroPac est taillé pour les adeptes de rétro-gaming.

Intéressant, mais ce n’est pas fini, car elle est aussi dotée d’une connectique complète.

RetroPac : une connectique complète et 20 émulateurs en prime

Les ports sont répartis sur deux tranches. La première regroupe le port Ethernet et pas moins de quatre ports USB 2.0. La sortie HDMI est située sur la seconde tranche, encadrée par un port micro USB et la prise secteur. Le WiFi répond aussi à l’appel, de même pour le Bluetooth.

Le RetroPac est animé par un Raspberry Pi 3 couplé à plusieurs extensions. L’ensemble a l’air d’être équilibré et les créateurs de la console ont tout configuré en amont. L’utilisateur n’aura rien à faire, si ce n’est brancher la console et les contrôleurs.

Comme évoqué un peu plus haut, la console est livrée avec une vingtaine d’émulateurs. Il y en a pour tous les goûts, et pour toutes les générations : l’Atari 2600, l’Atari 7800, la Game Boy Color, la Game Gear, la Game Boy Advance, la Lynx, la Master System, la Mega Drive, la Neo Geo Pocket, la Nintendo 64, la NES, la PC Engine, la PlayStation, la Super Nintendo et même le Virtual Boy.

Cela ne devrait pas vous surprendre, mais le RetroPac n’est pas livré avec des jeux. Ce sera donc à vous de télécharger les ROMs de votre choix et de les transférer sur la petite console. Pour aller plus vite, il sera aussi possible de s’appuyer sur une clé USB.

Les ROMs ne sont pas incluses, forcément

Côté logiciel, l’utilisateur n’aura pas à se creuser la tête non plus. En allumant la console, il verra apparaître à l’écran une fenêtre lui demandant de choisir la console qui l’intéresse. Il suffira de sélectionner la proposition la plus adaptée à ses envies du moment et la liste des jeux apparaîtra dans la foulée.

Le RetroPac peut se connecter à un maximum de quatre manettes et il sera donc tout à fait possible de jouer avec vos amis.

Le moment est venu d’évoquer le prix de l’appareil. La console fait actuellement l’objet d’une campagne sur KissKissBankBank et elle est proposée à 100 € pour la version 16 Go. C’est cher, mais elle est vendue avec deux manettes de la NES ou de la Super NES au choix et tous les câbles qui vont bien.

Pour en savoir un peu plus sur le projet, le mieux c’est encore d’aller fouiner ici.

Mots-clés rétro-gaming