Revenge Porn : une nouvelle arrestation au Royaume-Uni

Depuis le confinement, le Revenge Porn a pris de l’ampleur au Royaume-Uni : les autorités ont rapporté une augmentation de 22 % du nombre de cas qui leur ont été signalés au cours des derniers mois, et ce chiffre déjà alarmant n’est visiblement pas prêt de baisser.

Dernièrement, les autorités de la ville de Grimsby, en Angleterre, ont interpellé un homme accusé de Revenge Porn. Michael Stevens, 25 ans, était recherché par la police depuis des semaines, car plus tôt cette année, une femme avait porté plainte contre lui pour avoir partagé une vidéo intime d’elle.

Revenge Porn
Crédits Pixabay

Michael Stevens aurait téléchargé la vidéo sur Facebook pour se venger de la plaignante après qu’ils se soient disputés. La victime a déclaré s’être sentie extrêmement gênée et humiliée par la situation, car même si la vidéo a été rapidement supprimée, des proches ont quand même pu la voir sur Facebook, notamment son jeune neveu et son grand-père qui lui ont alors envoyé un message.

Revenge Porn et harcèlements

Michael Stevens n’est pas seulement accusé de Revenge Porn, il est également poursuivi pour menace et harcèlement. En effet, après avoir partagé la vidéo de la plaignante sur Facebook, le jeune homme l’a également constamment harcelé avec des messages insultants. Il est même venu chez elle pour la menacer et donner des coups de pieds à la porte de son appartement.

La victime a demandé une injonction d’éloignement auprès du Tribunal qui a alors délivré une ordonnance restrictive : Stevens n’a ainsi plus le droit de s’approcher de son ex qui affirme avoir « enduré des années de violence physique et mentale » aux côtés du jeune homme.

A lire aussi : Le Revenge Porn explose au Royaume Uni depuis le confinement

Un coupable sous les verrous, mais…

L’arrestation de Michael Stevens n’a pas été de tout repos : lorsque des policiers ont tenté de l’arrêter, l’homme s’est réfugié sur le toit d’un immeuble. Torse nu et sous l’emprise de la drogue et l’alcool, il s’est ensuite amusé à jeter des morceaux de tuiles sur les voitures de police garées en bas du bâtiment. Les policiers ont dû attendre la fin de son délire avant de pouvoir l’arrêter.

Stevens est actuellement sous les verrous, non seulement pour Revenge Porn et harcèlement, mais aussi pour avoir blessé des agents de police lorsqu’il était sur le toit… aucun détail n’a été dévoilé quant à la peine qu’il encourt, ou encore s’il a versé des dédommagements à son ex.

Ses avocats ont essayé de minimiser les faits en mettant en avant les problèmes d’alcool de drogue et d’alcool de l’accusé, affirmant qu’il n’était pas vraiment lui-même pendant les faits dont on l’accuse. Ils ont également évoqué le fait que Stevens a perdu son travail à cause de la pandémie de Coronavirus, et que la situation l’a gravement perturbé.

Le juge s’est cependant montré inflexible, estimant que cette histoire d’alcool et de drogue ne faisait qu’aggraver le cas de Michael Stevens. Pour ce qui est du cas de Revenge Porn, le juge estime également que Stevens savait exactement ce qu’il faisait, et qu’il avait clairement l’intention de nuire et causer des dommages émotionnels à sa victime.  

A lire aussi : Tinder, une utilisatrice poursuit un ancien math pour revenge porn

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés revenge porn