Voici Au-Spot, le robot qui ira explorer les grottes de Mars

L’entreprise de robotique Boston Dynamics est devenue célèbre grâce à son robot-chien Spot. Cette machine qui est à la pointe de la technologie a été conçue pour aider « les acteurs industriels qui veulent emmener un capteur là où ils ne veulent pas envoyer un humain. Soit parce que c’est dangereux, soit parce que c’est abrutissant. » Depuis son lancement, de nombreuses entreprises ont déjà fait appel aux services de Spot.

Aujourd’hui, c’est la NASA qui lorgne sur le robot-chien de Boston Dynamics. Comme le rapportent nos confrères du site Space.com, l’agence spatiale américaine souhaite utiliser une version améliorée de Spot pour explorer les grottes de Mars. Le 14 décembre 2020, la NASA a présenté le robot Au-Spot qui devra se charger de cette mission périlleuse.

Crédits Aynur Zakirov – Pixabay.com

Cette machine, également connue sous le nom de « Mars Dog », a été conçue par les chercheurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA et de la California Institute of Technology (Caltech).

Un robot-chien doté d’une IA et de capteurs

Spot, le robot-chien de Boston Dynamics est réputé pour ses performances. Cette machine allie « un logiciel sophistiqué » à « une conception mécanique de haute performance. » Avec Au-Spot, la NASA veut en faire plus. On apprend ainsi qu’en plus de l’IA, ce nouveau robot-chien sera équipé de capteurs.

Ces capteurs permettront à Au-Spot d’éviter les obstacles, de choisir entre plusieurs chemins et d’élaborer des cartes virtuelles des tunnels et des grottes souterrains sur Mars. L’utilisation de ce robot-chien présente de nombreux avantages. Contrairement aux rovers traditionnels qui ne peuvent évoluer que sur des surfaces planes, il peut s’aventurer sur des terrains plus accidentés et même descendre sous terre. Il est également plus léger.

A lire aussi : On devrait pouvoir créer du carburant sur Mars

Au-Spot ne craint pas les chutes

Qui plus est, Au-Spot possède des jambes robotiques qui lui permettent de marcher sur des pierres et de se pencher pour pénétrer dans des caves souterraines. Malgré ses performances, ce robot-chien n’est toutefois pas à l’abri des accidents. Le fait d’évoluer sur des terrains accidentés peut par exemple occasionner des chutes.

En dépit de cela, les chercheurs se veulent rassurants. D’après eux, Au-Spot est capable de se relever rapidement.

« Tomber ne signifie pas l’échec de la mission. Grâce à des algorithmes de récupération, le robot peut se relever d’une multitude de chutes », ont-ils déclaré.

A lire aussi : On a créé une carte des anciens système fluviaux de Mars

Les tests de ce robot-chien ont révélé qu’il était capable de se déplacer à 5 km/h.

Mots-clés marsrobotiquerobots