Ce robot utilise sa structure en origami pour se déplacer comme un serpent

La recherche de survivants après une catastrophe naturelle est souvent difficile et dangereuse, et peut durer plusieurs jours. Le travail pourrait cependant être facilité grâce à un outil spécial qui a été récemment inventé par des scientifiques danois.

Des chercheurs de l’University of Southern Denmark ont mis au point un robot-serpent en origami qui pourrait être utilisé un jour pour retrouver des survivants après une catastrophe. Il pourrait également servir à explorer d’autres planètes. Tout comme les serpents, l’appareil se déplace selon une locomotion rectiligne

Robot-serpent
Crédits University of Southern Denmark

Pour information, les serpents ont quatre formes de locomotion qu’ils utilisent selon la situation.

A lire aussi: Un robot “Dragon Volant” pour aider à éteindre les incendies

La locomotion rectiligne chez les serpents

Quand on parle de serpents, les gens ont tendance à penser que ces reptiles se déplacent uniquement en ondulant leur corps, suivant un motif en forme de S. Cette forme de locomotion, appelée aussi serpentine, n’est cependant pas la seule manière pour ces animaux de se déplacer. Par exemple, lorsqu’ils doivent passer à travers un espace étroit, ils gardent leur corps tout droit en contractant et en relâchant séquentiellement leurs muscles. Ces mouvements commencent au niveau de leur tête et descendent jusqu’à leur queue.

Lors de chaque contraction musculaire, la peau en-dessous du serpent qui est plus souple s’étire plus que la peau qui se trouve sur ses deux côtés. Il y a alors déplacement de la peau du dessous vers l’avant. En s’agrippant au sol comme les bandes de roulement d’un pneu, elle aide le serpent à avancer.

Le mode de déplacement du robot-serpent a été inspiré de cette forme de locomotion qui est appelée locomotion rectiligne.

Les caractéristiques du robot-serpent

Composé de plusieurs segments reliés entre eux, le corps du robot a été fabriqué avec du textile en composite léger incorporant le UHMWPE ou « ultra-high molecular weight polyethylene », la fibre synthétique la plus résistante au monde. Pour construire l’appareil, les scientifiques ont découpé ce textile au laser et l’ont plié comme un origami. Il a ensuite été pressé à chaud pour que chaque segment puisse former un soufflet.

Chaque segment comporte une poche semi-perméable à l’air, fabriquée également avec le même textile. A l’intérieur du robot, un tuyau en silicone envoie des impulsions d’air dans les poches. Lorsque l’air entre dans les poches, celles-ci se dilatent séquentiellement, puis se dégonflent, ce qui permet au robot d’avancer.

Ce nouveau robot-serpent a l’avantage d’être particulièrement léger et peu coûteux. D’autre part, la flexibilité du textile avec lequel il est fabriqué lui permet de se faufiler plus facilement dans les espaces étroits.

Actuellement, les chercheurs essaient d’intégrer la pompe à air dans le corps du robot. Ils travaillent aussi sur l’amélioration de sa vitesse et sur la possibilité de le faire pivoter d’un côté ou de l’autre. Leur objectif est de mettre au point une version non attachée qui, équipée de capteurs, pourra un jour contribuer à localiser les survivants sur les sites de catastrophes ou être utilisée dans d’autres applications.

Un article sur l’étude a été publié dans la revue Device.

YouTube video

SOURCE: New Atlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.