A Redwood City, ce sont des robots qui livrent la nourriture

On approche actuellement de l’ère où les robots et les humains vont cohabiter ensemble. Pour preuve : des petits robots roulent en ce moment sur les trottoirs de Redwood City pour effectuer des livraisons à domicile.

Les petits livreurs ont été placés sur le terrain par la start-up DoorDash et ils ont pour objectif et pour mission de livrer les commandes des clients à leur domicile. Selon Stanley Tang, le cofondateur de l’entreprise et le directeur des produits de la marque, il s’agit de la meilleure solution pour assurer les « petites livraisons ».

Robot livreur

Voici un des robots livreurs parcourant Redwood City.

Apparemment ces coursiers sont très pratiques, il faudra juste trouver la meilleure solution pour qu’ils s’adaptent au mieux avec l’environnement urbain.

Une solution pratique et sécurisée

Ces robots sont capables de parcourir un rayon de 5 kilomètres avec une vitesse de 6 kilomètres par heure. Ils sont dotés de neuf caméras pour pouvoir circuler sans problème, éviter les obstacles et grimper sur les trottoirs. Malgré leur petite taille, les robots arrivent à transporter une charge de 10 kilos au maximum.

D’après les concepteurs, les robots ont déjà parcouru plus de 20 000 kilomètres où ils ont croisé environ quatre millions de personnes sur leur chemin. Équipés d’un GPS et d’une alarme, leurs positions sont enregistrées en permanence et ils sont donc protégés des vols.

En outre, aucune autre personne à part le destinataire ne pourra déverrouiller le couvercle. La personne recevra en effet un code de déverrouillage sur son téléphone afin d’éviter les mauvaises surprises.

Une technologie qui prend de l’envergure

Starship Technologies est le fabricant de ces nouveaux livreurs de DoorDash. Une société britannique créée par deux des cofondateurs de Skype. Le constructeur envisage déjà de lancer son produit dans d’autres pays en Europe, comme à Londres et à Bruxelles.

Postmates, une start-up américaine exerçant l’activité de livraison, serait également intéressée par le petit robot et elle effectuerait ainsi des tests sur le terrain à Washington.

Avec cette nouvelle procédure, M. Tang a déclaré que pour son entreprise, les nouveaux robots sont juste une nouvelle flotte de véhicule. Il n’aurait pas l’intention de remplacer les coursiers indépendants avec ces machines. Pour le moment donc, les livreurs humains s’assureront d’accomplir les services de livraison complexes et longs.

Toutefois, l’automatisation présentant de nombreux avantages pour les entreprises (notamment en termes de coût), il ne serait pas surprenant que ces fameux robots continuent à se développer dans les années à venir.

Crédits Image

Mots-clés robotrobotique