“Rock” avec Sean Connery pourrait être considéré tel un James Bond

En se basant sur une seule et unique déclaration du film Rock, un internaute a dressé un intéressant parallèle avec James Bond. Un raisonnement qui laisse ainsi entendre que le personnage campé par Sean Connery dans le long-métrage de Michael Bay ne serait autre que l’agent 007.

Il en faut parfois peu pour ébranler tout un monde. Il y a quelques mois, alors que Rock de Michael Bay soufflait ses vingt-cinq bougies forcément explosives, un utilisateur de reddit avait exposé une théorie pas piquée des hannetons sur une filiation supposée avec une prestigieuse franchise.

Capture YouTube.

Le dénommé Apprehensive-Test-26 disait ainsi démontrer que Rock était en fait le “dernier chapitre de la saga James Bond avec Sean Connery”.

A lire aussi : James Bond No Time to Die en fuite sur les sites pirates

James Bond pourrait avoir été incarcéré à Alcatraz, tout comme John Mason

Sean Connery a été le premier agent 007 de l’histoire du cinéma avec James Bond 007 contre Dr No sorti en 1962. Il a porté le smoking sur cinq autres films, le dernier, datant de 1971, étant Les diamants sont éternels. On notera qu’entre-temps, George Lazenby a été James Bond dans Au service secret de Sa Majesté.

Notre internaute, rapporte AlloCiné, a été profondément marqué par une réplique de Rock indiquant que le capitaine John Patrick Mason, campé par Sean Connery, avait été incarcéré à Alcatraz en 1962 avant de s’en évader l’année suivante. 1962 est l’année de sortie du premier film James Bond. Selon Apprehensive-Test-16, l’agent aurait été fait prisonnier après les évènements de James Bond 007 contre Dr No, et son évasion serait intervenue avant le deuxième film Bons Baisers de Russie.

Une partie de l’action des Diamants sont éternels se déroulant à San Francisco, soit finalement pas trop loin de la prison d’Alcatraz, la théorie n’apparaît pas si fumeuse que cela. Nos confrères soulignent que d’autres détails de Rock tiennent quant à eux du véritable clin d’œil, comme celui nous apprenant que John Mason a reçu l’entraînement de la Secret Intelligence Service, soit le fameux MI6 auquel appartient l’agent Bond.

Il est vraisemblable que les scénaristes de Rock, si mis au courant de cette théorie, ne la valideront ni ne l’infirmeront. En effet, même si la vérité ne se trouve pas ici, le raisonnement exposé ne mérite sûrement pas de voler en éclats.

Mots-clés james bondrock