Rocket Lab veut envoyer des satellites autour de la Lune

La compagnie de lancement de satellites Rocket Lab a réussi à devenir opérationnelle cette année en lançant cinq missions Electron. Depuis, les performances s’enchaînent pour la société. Par exemple, la dernière mission nommée « As the Crow Flies » lancée vers le début de ce mois d’octobre a établi un nouveau record d’altitude pour l’entreprise.

Rocket Lab a en effet réussi à mettre en orbite circulaire une charge de 20 kg à une altitude de 1 200 km.

Crédits Pixabay

Maintenant, la compagnie basée aux États-Unis, mais qui effectue ses lancements en Nouvelle-Zélande, veut aller encore plus loin. Le lundi 21 octobre dernier, Rocket Lab a en effet annoncé qu’avec son étage supérieur « Photon », il lui sera possible d’envoyer des petites charges en orbite autour de la Lune.

D’après Peter Beck, directeur général de l’entreprise, les petits satellites vont jouer un rôle crucial dans les domaines de la science et de l’exploration.

Beck a aussi ajouté que ces engins spatiaux de petite taille serviront d’infrastructure de communication et de navigation pour soutenir le retour des humains sur la Lune.

Ce qu’offre le nouveau service

D’après un porte-parole de Rocket Lab, le nouveau service, qui sera lancé à l’aide d’une fusée Electron, sera capable d’envoyer une charge allant jusqu’à 30 kg en orbite lunaire. Il a aussi indiqué que l’offre sera disponible dès le quatrième trimestre de l’année 2020.

Le prix de la mise en orbite n’a cependant pas été annoncé. Selon le porte-parole, la tarification sera adaptée aux besoins de la mission. Toutefois, la compagnie accomplira des missions qui étaient auparavant impossibles, et ce, à des prix raisonnables.

Une technologie au point

Pour pouvoir envoyer des satellites autour de la Lune, Rocket Lab utilisera son engin spatial « Photon ». Il s’agit du troisième étage du lanceur Electron, qui permet aux charges de manœuvrer dans l’espace. L’engin combine la propulsion, la puissance, le contrôle et la détermination de l’altitude, ainsi qu’une avionique tolérant les radiations.

Toutes ces caractéristiques combinées permettront à Rocket Lab de lancer des astronefs de petite taille pour des missions de survol de la Lune. Elles permettront aussi de les placer sur une orbite appelée « Near Rectilinear Halo Orbit, au niveau des points L1/L2, ou tout simplement en orbite lunaire. Selon les informations, il faudra jusqu’à 14 jours au véhicule Photon pour placer les satellites autour de la Lune.

Cette annonce de Rocket Lab intervient à un moment où la NASA et ses partenaires internationaux cherchent à accroître les activités en orbite et sur la surface lunaire. Avec son nouveau service, Rocket Lab pourrait ainsi jouer un rôle important dans ce projet de l’agence spatiale américaine.

Mots-clés lunesatellites