RogerVoice : un service pour permettre aux personnes sourdes et malentendantes d’utiliser leur téléphone

Avec l’application RogerVoice, les personnes sourdes, malentendantes, aphasiques et sourdes aveugles peuvent désormais utiliser leur téléphone pour communiquer avec des personnes entendantes via des appels téléphoniques. Il s’agit d’une nouvelle manière de correspondre à distance imposée aux opérateurs par le gouvernement.

L’État a instauré la loi « pour une République numérique » dans le but de permettre à toute la population de profiter des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le texte concerne aussi bien les personnes possédant toutes leurs facultés que ceux qui présentent un handicap. De nos jours, les opérateurs sont ainsi tenus de proposer des solutions permettant aux individus malentendants et sourds de profiter de leur téléphone de manière optimale.

Avec l’application RogerVoice, les FAI sont maintenant en mesure de répondre à cette exigence des autorités publiques.

En effet, il s’agit d’une plateforme qui permet aux personnes sourdes et malentendantes d’utiliser le service voix du téléphone. Et comme si cela ne suffisait pas, son utilisation se fait en temps réel.

Une appli qui permet de transcrire la parole en texte et le texte en parole

Grâce à RogerVoice, les 5 millions de personnes sourdes, malentendantes, sourdes aveugles et aphasiques en France devraient désormais pouvoir vivre de manière plus confortable. Notez d’ailleurs que l’application est opérationnelle depuis le 8 octobre.

Le principe de fonctionnement de RogerVoice est assez simple : une personne se trouvant dans un centre d’appel devant son ordinateur traduit la langue des signes à l’interlocuteur de la personne malentendante et vice-versa. Ce qui est également intéressant, c’est le fait qu’il est possible de transcrire la parole en texte et le texte en parole.

Une heure de communication offerte par les opérateurs

RogerVoice s’adresse pour l’heure aux clients des opérateurs que sont Orange, Bouygues Télécom et SFR. Ceux-ci offrent à leurs abonnés sourds et malentendants une communication gratuite d’une heure tous les mois. Il faut savoir que ce service est prévu par la loi pour une République numérique. En 2021, les FAI devront accorder jusqu’à trois heures de gratuité, contre six heures en 2026. En outre, le texte exige de la part des entreprises et des services publics la mise en place de services clients adéquats.