Roi Arthur : une nouvelle théorie sur son lieu de naissance

Qui ne connaît pas la célèbre histoire du Roi Arthur et de sa table ronde ? Cette histoire fait partie des contes les plus célèbres. Seulement, s’agit-il réellement d’un conte folklorique et fantaisiste ou d’une histoire réelle modelée par les hommes du passé ? Un historien et ancien professeur de lycée pense avoir trouvé la vérité sur le sujet.

Adrian Grant, âgé de soixante-dix ans, est un historien britannique et un enseignant à la retraite. Cet historien a entrepris de mener un programme de recherche durant six ans suite à une critique reçue en publiant son tout dernier livre.

Durant ces six années, Adrian Grant s’est ainsi donné pour objectif de prouver d’une manière indubitable l’existence ou non du roi Arthur et, selon ses dires, il y est parvenu.

Le roi Arthur serait né à Yorkshire en 475

Selon Adrian Grant, le légendaire roi Arthur a réellement existé. Néanmoins, si la légende veut qu’Arthur soit né à Tintagel à Cornwall, l’historien affirme autre chose. D’après le professeur, le roi Arthur serait né vers l’an 475 apr. J.-C. dans le royaume de Barwick-in-Elmet, un village qui fait actuellement partie de la circonscription ouest du Yorkshire.

Pour en arriver à cette découverte, l’historien a étudié durant six ans des textes anciens datant du neuvième et dixième siècle dont les Annales Cambriae, les écrits de Gildas The Wise et l’Historia Brittonum.

Cette théorie d’Adrian conteste non seulement le conte folklorique sur le lieu de naissance du roi Arthur, mais elle défie en plus les arguments des universitaires qui affirment que la légende du souverain n’est rien de plus qu’un mythe créé de toutes pièces.

Arthur n’a jamais été couronné roi ?

Cependant, Adrian Grant pense avoir démystifié au passage d’autres contes et croit même savoir pourquoi l’histoire du monarque a été contée comme telle jusqu’à présent.

Selon lui, les Anglais avaient modelé la légende arthurienne de manière à ce qu’ils puissent prétendre à une ascendance héroïque.

Un autre historien, Simon Keegan, qui est également un auteur et un journaliste, avait aussi évoqué cette piste dans une biographie du souverain. Il déclare ainsi que le roi venait de Lancashire-Yorkshire. Arthur aurait été choisi par les chefs de l’Old North ou Hen Ogled à l’âge de quinze ans pour devenir leur Pendragon ou commandant en chef. L’auteur de trente-huit ans avance également qu’Arthur n’a jamais été roi.

Néanmoins, il avait pour devoir d’unir les armées de la région et de défendre les terres bretonnes contre les Pictes et les Écossais. Après avoir effectué d’exceptionnelles prouesses militaires et mené à bien douze batailles, le commandant en chef Arthur mourut dans la bataille de Camlann vers 537 apr. J.-C..

Il est intéressant de noter que jusqu’à présent, les experts arthuriens pensaient que ces douze batailles menées par Arthur étaient à l’encontre des Anglo-saxons et non contre les Pictes et les Écossais.