RomainLibeau en vente : un nouveau buzz…

A force de crier au loup, on finit par ne plus nous croire. C’est ce proverbe bien connu qui s’est imposé dans mon esprit en lisant le nouveau billet de Romain Libeau, billet dans lequel il a annoncé que cette histoire de vente sur eBay n’était qu’un leurre, qu’un buzz de plus et qu’il n’était vraiment pas sérieux. Décidément, il devient difficile à suivre, le Romain…

Si vous vous souvenez bien, voilà quelques temps, Romain Libeau annonçait la mise en vente de son blog sur eBay. L’histoire a fait sensation, nous avons été nombreux à en parler et à donner notre opinion sur cette bien triste affaire. Et oui, sauf que nous conservions tout-de-même quelques doutes sur le sérieux de la chose, dans la mesure où Romain n’en était pas à son premier « coup d’éclat ».

Finalement, nous avons eu raison puisque Romain a annoncé hier que tout était faux, qu’il ne s’agissait que d’une nouvelle mise en scène pour le changement de son thème graphique. Evidemment, la plupart des gens se seraient contentés d’effectuer ces différents changements et de demander l’avis de leurs lecteurs, mais pas Romain. Non, parce que lui il adore faire parler de lui.

Alors forcément, cela nous laisse un goût amer dans la bouche. Parce que, mine de rien, nous avons une fois de plus l’impression d’avoir été pris pour les dindons de la farce. De bons gros dindons, bien idiots d’avoir accordé un tant soit peu de crédit à ce nouveau coup de buzz comme Romain en a le secret.

Point positif, Romain nous revient avec une jolie lumière dans les yeux. Il déclare ainsi qu’il n’a plus envie d’être pris au sérieux (ça tombe bien, c’est le cas) et qu’il souhaite dorénavant proposer des billets plus réfléchis et plus intelligents. Oui, vous avez bien lu, plus intelligents…

Franchement, Romain, quand tu veux faire quelque chose, quand tu as envie de changer ton image, le mieux c’est de le faire et pas d’en parler. Comme je l’ai déjà dit, je t’aime bien mais là, tu pousses le bouchon un peu loin et c’est vraiment dommage.

Ah oui et pendant que j’y suis, non tu n’es vraiment pas un blogueur comme les autres. Ca, c’est évident et on l’a tous compris depuis bien longtemps.