Roscosmos a enfin trouvé ce qui a causé le trou de l’ISS

En août 2018, un minuscule trou découvert à bord de la Station spatiale internationale (ISS) a suscité la controverse. Et aujourd’hui encore les astronomes tentent de trouver une explication.

Mais selon de nouveaux rapports, la Russie connaîtrait l’origine du trou, mais la NASA ne semble pas avoir encore été informée.

iss

Crédit photo PIXABAY

Un minuscule trou de 2 millimètres dans la sonde Soyouz MS-09

Lors d’un entretien avec les participants d’une conférence scientifique dédiée à la jeunesse, sur le thème de la cosmonautique, Dmitry Rogozin, directeur de l’agence spatiale russe Roscosmos, a déclaré que l’enquête sur l’incident du trou dans l’ISS avait été fructueuse.

“[Le trou] était dans les quartiers d’habitation [de la capsule], qui a depuis brûlé lors de sa rentrée dans l’atmosphère. Nous avons pris tous les échantillons. Nous savons exactement ce qui s’est passé, mais nous ne vous dirons rien”, a-t-il déclaré. “Nous avons besoin de garder un certain secret”.

Rappelons que le trou a été découvert en août 2018 lorsque les astronautes à bord de l’ISS ont remarqué qu’ils perdaient lentement, mais régulièrement la pression d’air. Après une fouille minutieuse de la station, les astronautes ont découvert la source du problème : un minuscule trou de 2 millimètres dans la sonde Soyouz MS-09, la navette de Roscosmos utilisée pour transporter les astronautes de et vers l’ISS.

Une erreur de fabrication ou un acte de sabotage ?

Après que les astronautes aient bouché le trou avec de l’époxy et du ruban adhésif, une enquête a aussitôt été lancée au sein de l’ISS. Les astronautes ont même inspecté la sonde depuis l’extérieur pour déterminer si un micrométéoroïde n’était pas à l’origine du trou, car cela aurait été crucial de savoir que de minuscules roches peuvent percer des trous dans l’ISS.

Plus tard, l’enquête a révélé que le trou avait été fait par une perceuse, que ce soit accidentellement ou délibérément, sur terre ou dans l’espace. En décembre 2018, le module d’atterrissage de la navette spatiale est rentré en toute sécurité sur Terre, tandis que les modules d’habitation détachables (avec le trou) se sont consumés pendant le voyage retour.

D’après le journal RIA Novosti, Roscosmos a poursuivi son enquête et serait arrivé à la conclusion qu’il s’agissait d’une erreur commise lors de la fabrication. Une information rapidement démentie par Rogozin. A ce stade, la cause du trou de l’ISS n’a pas encore été officiellement révélée.

Mots-clés iss