ROSS 128 : le signal ne vient pas d’une civilisation extraterrestre

ROSS 128 est au centre de toutes les attentions depuis qu’un étrange signal a été repéré dans son système. Toutefois, selon les astronomes, ce fameux signal n’aurait aucun lien avec une civilisation extraterrestre.

ROSS 128 est une étoile située à environ onze années-lumière de notre propre planète. Elle vient se ranger dans la catégorie des naines rouges et elle est donc à la fois moins massive et moins lumineuse que notre étoile. Elle émet en effet une luminosité équivalente à environ 10 % celle de l’astre de notre système.

Vie Espace

Ce ne sont cependant pas ses caractéristiques qui intéressent les astronomes et les astrophysiciens.

ROSS 128, une étoile qui a fait couler beaucoup d’encre

En mai dernier, des chercheurs travaillant pour l’observatoire d’Arecibo ont en effet détecté un étrange signal périodique en provenance de son système. Très vite, l’information a été reprise dans tous les médias spécialisés et cette naine rouge a commencé à alimenter de folles théories.

Notamment chez les ufologues et chez les chasseurs d’extraterrestres.

Les astronomes ont cependant indiqué dès le départ que ce signal avait peu de chance d’être émis par une civilisation intelligente.

Pour faire toute la lumière sur cette étrange affaire, les chercheurs ont donc écouté une nouvelle fois l’étoile en s’aidant cette fois du télescope du SETI. Abel Mendez, l’un des découvreurs du signal, a publié le résultat de ces analyses en fin de semaine.

Des résultats assez décevants puisque cette nouvelle écoute n’a rien donné. Le signal en provenance de ROSS 128 semble en effet avoir disparu et les astronomes pensent du coup que ce dernier avait bien une origine terrestre. Le chercheur croit en effet que le signal provient d’un de nos propres satellites et ce serait pour cette raison qu’il utilisait des fréquences associées à ces appareils.

Le signal proviendrait de nos propres satellites

Cela expliquerait également pourquoi ce signal est uniquement apparu lors de l’observation de cette étoile. ROSS 128 est en effet proche de l’équateur céleste, un équateur abritant de nombreux satellites lancés par nos soins.

Il faut tout de même signaler que le chercheur avait évoqué cette piste en évoquant le signal la toute première fois. Ceci étant, ses actions lui ont valu de nombreuses critiques de la part de la communauté scientifique. Plusieurs de ses confrères l’accusent en effet d’avoir sciemment entretenu le buzz en communiquant sur des observations avant d’avoir procédé aux analyses de rigueur dans ce genre de cas.

Le SF2A (Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique) a d’ailleurs publié un article à charge cette semaine. Il est accessible à cette adresse.

Mots-clés astronomieespace