Rovio et ses oiseaux en colère ne se portent pas bien

Rovio aurait-il du plomb dans l’aile ? Possible. Les derniers résultats du père des oiseaux en colère sont loin d’être bons, en tout cas, et la société accuse même un net recul par rapport à l’année précédente. Ce qui ne l’empêche pas de faire encore beaucoup d’argent, bien sûr…

Les derniers résultats financiers de l’éditeur des Angry Birds laissent donc à désirer. Si l’on en croit le rapport communiqué par ses soins, alors son chiffre d’affaire atteindrait les 158,3 millions de dollars pour l’année 2014, soit une baisse de 9% par rapport à l’année précédente.

Résultats Rovio

Ca ne va pas fort pour Rovio en ce moment.

Même constat du côté des bénéfices d’exploitation qui se montent à 10 millions d’euros contre… 36,5 millions en 2013. L’écart est évidemment très important et cela veut aussi dire que l’éditeur va devoir faire de gros efforts pour rétablir la situation.

Le problème vient des produits dérivés, et pas des jeux vidéo

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’il est contraint de prendre des mesures pour réduire ses dépenses. A la fin de l’année dernière, Rovio avait ainsi licencié pas moins de 130 personnes sur les 800 salariés que compte l’entreprise.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le problème ne vient pas de ses jeux vidéos. Ils lui ont effectivement rapporté plus de 110 millions d’euros sur l’exercice, soit une hausse de 16% en l’espace d’un an. En réalité, ce qui plombe ses résultats, ce sont les produits dérivés puisque ces derniers n’ont généré que 41,4 millions d’euros de revenus, contre 73,1 millions en 2013.

Rovio ne compte pas baisser les bras pour autant. Il a même signé un gros chèque à Sony Pictures pour réaliser un film d’animation attendu pour le 1er juillet 2016.

Oui, un film avec des oiseaux propulsés dans les airs par une catapulte, pour combattre d’infâmes cochons verts. C’est très vendeur, pas vrai ?

Mots-clés rovio