Le Royaume-Uni part en guerre contre les sites de streaming pirates

Au Royaume-Uni, un long silence régnait ces dernières années en ce qui concerne la lutte contre les sites de streaming pirates. La situation a cependant pris une nouvelle tournure, notamment ce mois-ci. Une nouvelle décision rendue par la Haute Cour de Londres oblige désormais les fournisseurs d’accès internet (FAI) à bloquer ces plateformes. Les plus ciblés sont tous les sites issus de la même marque, à avoir « 123movies. »

Il est à noter que les bénéficiaires directs de cette décision sont les grands studios hollywoodiens, membres de la Motion Picture Association (MPA). Plusieurs discussions ont tout de même été réalisées avant que cette injonction de blocage de sites pirates soit finalement prise.

Crédits Pixabay

Bien avant cette décision, la MPA disposait déjà un large éventail de moyens adéquats permettant de rémunérer ses cinéastes.

Les raisons de la création de cette ordonnance

Le blocage de sites pirates est certes l’une des solutions les plus efficaces afin de les combattre. Cela n’empêche cependant qu’un nombre élevé de plateformes de streaming pirates ont vu le jour en une année seulement, entre 2019 et 2020. La mise en place de nouveaux ordres de blocage est donc indispensable du point de vue des ayants droit et des associations défendant leurs intérêts.

Ce qu’il faut également retenir, c’est que la MPA s’intéresse désormais aux sites ayant une liaison directe ou indirecte avec 123movies.com après avoir reçu, avec l’Alliance for Creativity and Entertainment, une assignation DMCA de la part de la juridiction américaine, à la fin de l’année 2020.

Le groupe a de ce fait procédé à une requête en vue de contraindre Cloudflare à révéler la liste de ces sites pirates et toutes les informations afférentes.

Les sites web touchés par le blocage

Il convient de préciser qu’il existe d’innombrables sites qui devraient être bloqués. Ce qui est surprenant, c’est que chaque mois, ces sites reçoivent des millions de visiteurs chacun, dont la majorité provient du Royaume-Uni. Selon le FAI britannique Skyboard, quatre nouveaux portails de streaming vont néanmoins être bloqués, à savoir www9.0123movies.com, w5.123movie.cc, 123moviesfun.is et wvw1.123movies.net.

En outre, d’après ISP TalkTalk, un autre site baptisé Sci-Hb.se serait également bloqué suite aux requêtes d’Elsevier et Springer Nature.

Il faut toutefois préciser que les mesures de blocages des FAI sont facilement contournables. Il suffit en effet de changer les DNS de sa connexion pour ne plus passer par leur infrastructure et pour retrouver l’accès aux sites bloqués.