Royaume-Uni : les nouvelles restrictions d’âge des sites X divisent

Au Royaume-Uni, une récente enquête menée par Internet Matters a dévoilé que les parents sont inquiets pour leurs enfants avec les sites et les contenus pornos qui foisonnent aujourd’hui sur le web.

L’étude révèle qu’ils sont 18 % à estimer que les mesures de restriction d’âge établies par le gouvernement britannique pour naviguer sur les sites pornographiques pourraient ne pas suffire à empêcher les jeunes et les mineurs d’accéder à ces contenus considérés comme nocifs pour leur âge.

Etude Porno

Ces chiffres ont été déterminés suite à une enquête menée auprès de deux mille parents environ dont les enfants sont âgés de 4 à 16 ans.

Protéger efficacement les mineurs

Pour rappel, les mesures de restriction d’âge ont commencé à être mises en place par la British Board of Film Classification (BBFC) l’année dernière, avec un déploiement global prévu pour cette année.

Le but est de protéger les mineurs d’accéder aux contenus pour adultes qui sont partagés sur internet. Comme l’explique Margot James, ministre du Digital : « Le contenu réservé aux adultes est actuellement trop facile d’accès en ligne. L’introduction de la vérification de l’âge est donc une avancée majeure pour donner aux parents une plus grande tranquillité d’esprit et garantir que les sites web pornographiques commerciaux agissent de manière responsable. »

D’autres chiffres clés

D’après les études, si 18 % des parents interrogés durant l’enquête ne sont pas sûrs à 100 % que les nouvelles restrictions d’âge soient vraiment efficaces, ils n’en restent pas moins que près de 83 % d’entre eux sont favorables à leur mise en place.

Margot James affirme que les parents britanniques sont extrêmement nombreux à appuyer l’initiative de la BBFC.

Ces propos de la ministre sont renforcés par Carolyn Bunting, Directrice générale d’Internet Matters qui déclare que « La recherche montre que les parents sont extrêmement optimistes quant à l’introduction de la vérification de l’âge et qu’ils sont convaincus que cela fera une différence. »

« Nous publierons prochainement un livre blanc présentant de nouvelles mesures pour aider le Royaume-Uni à devenir le lieu le plus sûr au monde en ligne. » Quant à savoir si ces mesures permettront de régler définitivement le problème, c’est un tout autre débat.