Et si la Voie lactée abritait les ruines d’anciennes civilisations extraterrestres ?

La Voie lactée s’étend sur un diamètre de 100 000 à 120 000 années-lumière et elle abrite entre 200 et 400 milliards d’étoiles, pour un minimum de 100 milliards de planètes. Statistiquement, il est donc fort probable qu’elle ait abrité d’autres formes de vie évoluées que la nôtre.

Mais pourtant, jusqu’à présent, nous n’avons pas été en mesure d’établir un contact avec elles.

Image par Pexels de Pixabay
Image par Pexels de Pixabay 

Illogique ? Assurément, et de nombreux chercheurs s’interrogent précisément sur l’absence de ce contact.

Y a-t-il des civilisations extraterrestres dans la Voie lactée

Frank Drake a été parmi les premiers à tenter de trouver une explication logique à ce phénomène, notamment par le biais de sa fameuse équation, mais il est loin d’avoir été le seul. Carl Sagan lui-même a souvent abordé cette question de son vivant.

Et aujourd’hui, c’est au tour de Jonathan H. Jiang, un astrophysicien du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, de tenter d’apporter une réponse logique aux nombreuses questions que nous nous posons. Avec, cependant, une vision assez pessimiste de la chose.

Dans leur article, Jonathan H. Jiang et ses collaborateurs commencent par faire un point rapide sur les recherches menées ces dernières décennies. Les chercheurs rappellent ainsi que nous disposons désormais de nombreux instruments capables de “voir” par delà notre système.

A lire aussi : Voilà comment une civilisation extraterrestre avancée pourrait exploiter les trous noirs

Un silence assourdissant… et incompréhensible

Comme Hubble, par exemple, ou même Kepler.

Ils expliquent aussi que ces instruments et les études menées depuis leur mise en fonction nous ont permis d’accumuler beaucoup de connaissances sur notre Voie lactée et les différents corps qu’elle abrite. Que ce soit sur les étoiles ou même les exoplanètes, mais aussi sur des phénomènes comme les FRB ou les supernovas.

Mais en dépit de tous nos moyens, en dépit de toute l’énergie et de toute l’inventivité de nos chercheurs, nous n’avons trouvé aucune preuve de l’existence d’une civilisation extraterrestre avancée.

Et justement, pour Jonathan H. Jiang, ce silence assourdissant ne peut vouloir dire qu’une seule chose : si une vie intelligente autre que le nôtre a réellement existé dans la Voie lactée, alors elle s’est éteinte.

Comment ? C’est précisément là que les choses prennent une tournure un peu déprimante. Les chercheurs évoquent plusieurs pistes dans leur article, des pistes comme l’autoannihilation et la dégénérescence biologique.

A lire aussi : Les civilisations extraterrestres intelligentes plus courantes que prévu ?

Des civilisations qui se sont autodétruites ?

Notre histoire le prouve, la technologie et les connaissances ne vont pas toujours de pair avec la sagesse. En dépit de nos connaissances, en dépit de notre intellect, nous passons le plus clair de notre temps à nous détruire et à détruire notre environnement.

Si une civilisation extraterrestre intelligente a réellement existé un jour dans notre galaxie, alors rien ne dit qu’elle aura fait preuve de plus de sagesse. En réalité, et toujours d’après le postulat des chercheurs, il y a de grandes chances qu’elle ait fini par s’autodétruire, comme nous le ferons sans doute si nous poursuivons dans cette direction.

Mais alors, pourquoi sommes-nous encore en vie ? La raison est simple. L’humanité est encore jeune. Notre espèce est en effet apparu environ 13,5 milliards d’années après la formation de notre galaxie et elle est donc encore très jeune.

A lire aussi : Un contact avec une civilisation extraterrestre intelligente au cours de ce siècle ?

Des ruines extraterrestres dans notre galaxie ?

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs avancent une théorie de ce genre pour expliquer, ou plutôt pour tenter d’expliquer, l’absence de contact avec une civilisation extraterrestre. Le plus gros défi n’est en effet pas de trouver une autre civilisation, mais plutôt de trouver une civilisation qui ait évolué en même temps que nous… et qui soit toujours là.

En revanche, si cette théorie dit vrai, alors cela veut également dire qu’il est possible que notre galaxie abrite les restes de ces civilisations disparues. Malheureusement, en l’état actuel de nos connaissances, nous ne sommes pas encore prêt à explorer d’autres systèmes.