Rumeur : Le nouveau Dead Space par EA Motive serait un remake

Il est tout sauf officiellement confirmé : le retour de la franchise Dead Space semble imminent à l’approche du EA Play Live prévu pour ce mois de juillet, et de nouveaux détails ont fuité quant à la nature de ce nouveau titre forcément très attendu. Les premières rumeurs confirmées par Gematsu et Eurogamer assignaient déjà le studio EA Motive (Star Wars: Squadrons) au projet qui marquerait les retrouvailles avec le prolétaire de l’espace Isaac Clarke…

Si l’on en croit les sources du toujours très bien informé journaliste Jeff Grubb de VentureBeat, le retour de cette franchise se ferait par les portes d’un remake du premier épisode.

Une image de Dead Space
Electronic Arts

L’inspiration venue d’ailleurs

Electronic Arts prévoirait donc une remise à zéro pour sa saga de science-fiction horrifique avec un remake du tout premier épisode paru en 2008. Une décision qui serait grandement inspirée par l’éditeur japonais Capcom et les derniers titres de sa propre franchise d’horreur Resident Evil, notamment du remake de Resident Evil 2 sorti en 2019.

Revisiter cet épisode fondateur à travers la technologique graphique d’aujourd’hui a été une stratégie payante pour Capcom qui a pu s’assurer d’un joli succès critique et commercial, et nul doute qu’Electronic Arts espère atteindre un résultat semblable avec Dead Space.

Visceral Games, Dead Space, et les humeurs d’Electronic Arts

On ne peut s’empêcher de trouver une certaine ironie dans la manière avec laquelle Electronic Arts décide de gérer Dead Space, l’une de ses franchises les plus célébrées de la génération PlayStation 3 et Xbox 360. Après des ventes en deçà pour Dead Space 3 (malmené pendant son développement par des directives constantes de la part de l’éditeur), le studio Visceral Games s’est retrouvé victime de la nouvelle stratégie d’Electronic Arts.

D’abord mis au travail sur le titre multijoueur Battlefield Hardline – alors même qu’il s’agit d’une équipe spécialisée dans les expériences solo – en 2015, Visceral Games a du payer le prix du fiasco Project Ragtag, le fameux jeu Star Wars à gros budget au destin funeste qui finira tout simplement annulé après plusieurs années de développement chaotique, et qui résultera en la dissolution du studio. Electronic Arts avait alors décidé de concentrer ses efforts sur le genre du jeu-service, très propices aux season pass, contenus additionnels et monétisation constante, en opposition aux titres solo…

Mais le récent succès de Star Wars : Jedi Fallen Order et des autres triples-A solo a sans nul doute inspiré Electronic Arts à faire retour arrière sur sa stratégie… Avec, forcément, l’ombre de Visceral Games en toile de fond. Une vision aussi macabre que réaliste de l’industrie vidéoludique, somme toute.