Russie : une étudiante expulsée pour avoir fait un strip-tease afin de gagner un iPhone

La Russie ne plaisante visiblement pas avec les strip-teases. Preuve en est, une enseignante en cours de formation originaire de Tcheliabinsk a été expulsée de son université après avoir fait un strip-tease pour tenter de gagner un iPhone… et surtout après que la vidéo de sa performance se soit retrouvée en ligne.

La scène s’est déroulée un peu plus tôt dans la semaine dans une boîte de nuit de la ville de Troitsk. Située en plein coeur de l’oblast de Tcheliabinsk, cette ville se trouve non loin de la frontière avec le Kazakhstan et elle a été fondée en 1747 par Ivan Nepliouïev.

Strip iPhone

À la base, la cité a été conçue pour faciliter le commerce dans la région, mais elle s’est considérablement étoffée au fil des siècles et elle compte à l’heure actuelle un peu plus de soixante-quinze mille habitants.

Elle a participé à un concours de strip-tease pour tenter de gagner un iPhone

L’étudiante, une certaine Yevgenya, s’est donc rendue dans une boîte de nuit de sa ville en compagnie de plusieurs amis pour décompresser après sa semaine de cours. Contre toute attente, le tenancier des lieux a alors lancé un concours visant à remettre un iPhone flambant neuf au meilleur strip-teaseur et à la meilleure strip-teaseuse de la soirée.

Plusieurs femmes ont répondu présentes et Yevgenya en faisait partie. Fermement décidée à mettre la main sur le dernier téléphone de la marque californienne et passablement éméchée, cette dernière a donc commencé à s’effeuiller devant la foule en liesse.

Elle a commencé par retirer son pantalon et son haut avant de faire tomber son soutien-gorge à ses pieds. Loin de se contenter de sa timide performance, l’animateur embauché par le propriétaire des lieux l’a alors poussé à se délester de sa culotte.

La vidéo a fini sur les réseaux sociaux

Yevgenya s’est exécutée, mais cela n’a malheureusement pas suffi et l’étudiante n’a pas gagné le premier prix. En réalité, elle est repartie avec un modèle moins cher… volé un peu plus tard dans la soirée.

Ce qu’elle n’avait pas prévu, en revanche, c’est que sa prestation soit filmée. Une personne présente sur place a en effet réalisé une vidéo avec son téléphone pour la partager ensuite sur ses profils sociaux.

La séquence a beaucoup tourné dans les heures suivant sa publication et l’histoire a fini par remonter aux oreilles des responsables de l’école où étudiait Yevgenya pour devenir enseignante. Loin de goûter la plaisanterie, ces derniers ont immédiatement lancé une procédure disciplinaire à son encontre et l’étudiante a été expulsée dans la foulée.

Encore une fois, cette histoire prouve de manière indiscutable que la notion de vie privée et de confidentialité tend de plus en plus à disparaître. Désormais, n’importe qui peut se faire filmer dans la rue et il sera sans doute préférable de bien garder cette idée en tête avant de sortir le nez de chez vous.